Billets tagués ‘Tout le monde en parle’

2008/02/26 00:30

La voix d’un intellectuel

Ok, d’abord… “Société Radio-Canada” … Guy A… whoever… pardonnez mon américain, mais:

Sue me.

Je vous disais à quel point j’apprécie un bon intellectuel qui est capable de ramener les idées à leur essence et remettre en question la “sagesse conventionnelle” qui nous guide…

Hier à TLMEP, on en a eu un très bon exemple en la personne de René-Daniel Dubois.

Deux extraits qui méritent rediffusion.

Qu’est-ce qui faut pas dire au Québec:

La culture:

Cliquez ici pour partager ces extraits.

L’entrevue intégrale est ici.


Billets similaires

2008/02/24 20:40

Maudite culture…

Je devrais être entrain de passer au Oscars à ce moment-ci… je ne les manque jamais… ça fait partie de mon coté anglo-américain… mais je suis accroché à Tout le monde en parle… René-Daniel Dubois… suivi de Bazzo… je ne peux résister.

What to do?


Billets similaires

2008/02/21 14:06

Coudonc, c’est tu Radio-Can ou bedon Guy A.?

? Guy_Lepage.jpg?

Je vous parlais recemment de ma consternation de me retrouver, après avoir pris un mois de vancances d’Internet, devant la suspension de mon compte YouTube suite à une plainte de “La Société Radio-Canada” pour atteinte aux droits d’auteurs. Il s’agissait d’extraits d’entrevues à Tout le monde en parle que j’avais mis en ligne. (comme celui de l’Imam Koné, qui eut un certain succès de l’autre coté de l’étang, ou celui de Denis Bolduc qui faisait jaser la blogosphère militante d’ici) 

Aujourd’hui, alors que je me pose la question à savoir si je devrais me rebatir un compte et qu’est-ce qui est “légal” d’y mettre sans à nouveau perdre tout mon travail… et surtout si je devrais y remettre les extraits de la commission Bouchard-Taylor que j’ai pris sur RDI… je décide de m’y pencher plus en profondeur.

Ce ne sont surement pas ces extraits qui font offense, me dis-je… C’est du domaine public, non? Personne n’en profite… Par contre, du contenu comme mes petits bouts de Gérard D. Laflaque… et comme le truc de Super-Sarko qui a fait un mini-tabac en France… ça, ça doit être off-limits, comme disait Shakespeare.

Mais soyons plus précis. Je constate que peu de temps avant les avis pour TLMEP qui ont menés à la fermeture de mon compte, j’ai aussi reçu un avis du même genre concernant un extrait du Bye Bye d’il y a deux ans que j’avais mis en ligne après avoir été inspiré par ceci. J’ai aussi constaté, en faisant du ménage dans mes vieux billets (transition à WordPress oblige) qu’un extrait d’une revue de l’année de RBO de 1988 mis en ligne par un autre internaute mais vers lequel je pointais avait aussi disparu. Cette revue avait été diffusé sur un des deux résaux privés à l’époque (je ne me rapelle plus lequel, mais je me rapelle l’avoir trouvée bien meillieure que le Bye Bye à Dodo et L’écuyer de cette année là) et donc n’est pas, à ce que je sache, une propriété de “La Société Radio-Canada”

Une certaine partie de mon cerveau, à laquelle je ne porte généralement pas attention parce que trop paranoïaque, commence à s’activer.

Je décide de faire une recherche pour “Gérard D. Laflaque”… Putain! Tout y est! (sauf les miens, bien sûr)… Hmmm… Radio-Canada protège le Bye Bye et TLMEP mais pas Gérard? Faisons une recherche sur “RBO”: Rien qui n’ait de rapport à nos irrévérencieux larrons. “Rock et Belles Oreilles”, alors? Ah! Quelques résultats… mais tous ont été mis en ligne dans les trois dernieres semaines… et il y en avait bien plus que ça, avant.

Bon. Là, la partie parano de mon cerveau se met à crier et je commence à lui porter attention.

Coudonc, j’m'en prends-tu à la mauvaise cible, moi là?

C’est-tu Radio-Canisse ou Guy A. qui veut veut pas qu’on mette son stock sur le net?


Billets similaires

2008/02/04 18:25

Tout le monde en parle et YouTube

Comme mes lecteurs (s’il m’en reste) ainsi que mes amis Facebook s’en sont apperçus, j’avais plus ou moins disparu du cyberespace ces dernières semaines… Ça m’arrive à l’occasion. Et ce ne sera pas la dernière fois. Quoi qu’il soit rare que je m’absente aussi longtemps.

Mais voilà. Je reviens de mes “vacances” pour reprendre mes activités et lorsque j’essaie d’accéder à ma page YouTube je rencontre ceci.

Argh! (Comme disait Shakespeare) Tous mes vidéos… tous mes extraits de la commission Bouchard-Taylor!… les heures et les heures que j’ai mis à éditer, réencoder et mettre en ligne tous ces extraits… les “relations” que j’avais développé avec d’autres utilisateurs qui appréciais mon contenu…

Tout ça… Pfuit! Envolé.

Je me répète: Argh!

Je fouille dans mes courriels et je m’apperçois que la dernière chose que j’aie reçu de YouTube sont trois messages quasi-identiques… je vous donne le premier:

YouTube | Broadcast Yourself™

Dear Member:

This is to notify you that we have removed or disabled access to the following material as a result of a third-party notification by Société Radio-Canada claiming that this material is infringing:

Tout le monde en parle: Imam Omar Koné (1 de 3): http://www.youtube.com/watch?v=4WcL393hIAA

Please Note: Repeat incidents of copyright infringement will result in the deletion of your account and all videos uploaded to that account. In order to prevent this from happening, please delete any videos to which you do not own the rights, and refrain from uploading additional videos that infringe on the copyrights of others. For more information about YouTube’s copyright policy, please read the Copyright Tips guide.

If you elect to send us a counter notice, please go to our Help Center to access the instructions.

Be aware that there may be adverse legal consequences in your country if you make a false or bad faith allegation of copyright infringement by using this process.

Sincerely,
YouTube, Inc.

Copyright © 2007 YouTube, Inc.

Les autres messages sont identiques mais concerne les deux autres extraits de l’entrevue.

Je note que je n’ai rien reçu m’avisant de la “suspension” de mon compte

Une recherche sur le site avec les mots “tout le monde en parle” donne ceci.

Tout plein d’extraits de l’émission originale française, mais plus aucun extrait de notre version “grand messe” bien à nous, animé par notre sainte bitche nationale.

Merde!

Bon. Moi, je n’ai rien contre le concept de droits d’auteur. Mais dans ce cas çi, je ne comprends tout simplement pas le problème.

En quoi est-ce que la publication de ces extraits sur Internet peut elle faire un tort quelconque au propriétaite des droits d’auteurs? Il ne s’agit pas ici d’une oeuvre écrite, mais plutôt de contenu d’actualité et d’intérêt publique qui devrait tomber sous le l’égide de la politique du fair use. Mais même sans ça, je ne vois pas en quoi le propriétaire des droits d’auteurs est lésé. S’il a l’intention de vendre des DVD de son émission, je prétends que l’enthousiasme des internautes à en publier des extraits intéressants ne fera que générer de l’intrêt et mousser ses recettes. (N’ont-ils pas encore compris?)

Je comprendrais si, comme le font maintenant les américains (Viacom, qui avait intenté la fameuse poursuite d’un milliard contre YouTube, a beau être agressive en ce qui concerne la défense des ses droits d’auteurs, elle a le mérite d’avoir rendu son contenu populaire, comme le Daily Show et South Park, disponnible via ses propres sites web) Je disais donc que je comprendrais si l’émission était disponnible sur le web, je serais alors entrain de lui piquer du traffic qui, dans son cas, lui rapporte des bidous. Et ça, je respecte! Moi, je veux que les créateurs tirent le maximum de leur travail.

Mais ce n’est pas le cas. L’émission n’est pas disponnible sur le web (à ce que je sache) et personne n’en tire de revenu une fois sa diffusion. Alors je pose sincèrement la question: En quoi est-ce que la publication d’extraits d’émission comme Tout le monde en parle sur YouTube pose t-il préjudice au propriétaire des droits d’auteurs?

Ajout: Après avoir longuement navigué les méandres de la section d’aide de YouTube, (Il veulent vraiment s’assurer que le problème n’est pas couvert par une de leur pages avant de nous laisser communiquer avec eux), j’ai finalement trouvé un endroit ou on peut plaider notre cause lors d’une “suspension” de compte… le hic, c’est qu’on a que 350 caractères pour le faire.

Voici le message que je leur ai envoyé:

I am back from a 6 week vacation of online activity to find my account has been suspended. I am an honest user concerned only with newsworthy public domain content. Any copyright violation on my part was unintentional. I always try to play by the rules. Having put lots of work into this account, I am hoping it can be reactivated. Thank you.

On verra bien.


Billets similaires

2007/12/01 22:30

Ma lettre au cardinal Ouellet

…tarde à sortir, je le sais.

…et elle ne sera pas dans ce billet.

En fait, les habitués doivent s’y attendre maintenant… si je vous promets quelque chose et que ça n’arrive pas dans les 24 heures suivantes, les chances sont que ça n’arrivera pas. Et lorsque je vous annonce que je diminue mon rythme de publication, attendez-vous à le voir augmenter. Je crois vous avoir déjà parlé de ma relation tendue avec la discipline personnelle.

J’avais de grands plans avec cette lettre… Fort de mes récents « succès » dans les médias, je planifiais, en plus de l’envoyer au cardinal et de la publier ici, de l’envoyer aussi aux journaux… qui sait?

Mais pour que tout ça ait une chance de fonctionner, il aurait fallu que je l’aie pondue lundi ou mardi et envoyée sitôt. Là, on commence à passer la limite du cycle de 7 Jours (Bonne Semaine!) décrété par les impératifs corporatifs de notre petit univers pour presser le citron d’un évènement médiatique avant de passer au prochain sujet chaud. (Encore mieux si ça peut démarrer le dimanche soir à TLMEP, avec trois jours de pré-avis… Ça, on aime ça!)

Enfin… Voilà déjà deux jours que la petite bannière en-haut qui annonce la venue de cette lettre n’est plus qu’une charade pour m’éviter à avoir à répondre à vos commentaires pendant que je lis et écris ce qui me chante. (Surtout que là, je suis complètement freaked-out depuis que le Mistral a soufflé chez moi… [Ok, enough with the puns! It's not that imaginative.])

Ce qui m’a stoppé dans mes tracks, comme disait Shakespeare, c’est cette discussion que j’ai eue (et que j’ai laissée sans réponse, ce qui est assez impoli de ma part) avec Suzanne, une radi-catho à tendance sédévacantiste (que j’aime ce mot depuis que je le connais) qui tient un blogue pro-« culture de la vie » et que j’ai croisée via le blogue de Philippe David. Disons que cette expérience a eu pour effet de refroidir mes ardeurs à l’idée d’explorer les possibilités de rapprochement avec l’Église. Avant de pouvoir continuer, je dois me réconcilier avec le fait que cette dame, malgré ce qu’elle en dit, ne représente pas l’attitude actuelle de l’institution, mais bien un courant qui souhaiterait retourner au moeurs, rites et dogmes d’avant Vatican II. C’est justement une de celles qui l’est trop, comme dit le maire Jean Tremblay, et qui lui tape sur les nerfs.

Mais bon. Ça a ruiné mon élan.

Et bien que j’aimerais explorer avec elle la cohérence de son attachement farouche aux doctrines de l’Église combiné à son rejet, ou du moins sa déception, face à « l’Esprit de Vatican II » qui est reflété dans la doctrine moderne (I think) et qu’elle se doit donc de suivre selon ses propres principes: « Si on croit que l’Église a la parole de la Vie, on la suit, malgré la difficulté de comprendre certaines doctrines, parce qu’on croit qu’elle est protegé de l’Esprit saint par l’erreur doctrinale,[sic] et qu’elle est chargé de prêcher la vérité de Dieu. » J’ai eu ce type de discussion avec des fondamentalistes de toutes les variétés dans ma vie et ce n’est vraiment plus cet aspect des choses qui m’intéresse.

En fait, mon intérêt et mon ouverture actuelle face à l’Église et à la religion en général me viennent de deux sources très distinctes, je crois.

La première étant la réaction extrême que j’ai eue récemment face à toute l’intolérance patente du discours laïcisant à la commission BT. Je le répète, les seules personnes que j’entends exprimer le désir de vouloir dire aux autres comment vivre dans toute cette histoire sont les laïcs. Les religieux ne revendiquent qu’un espace de liberté suffisant pour être heureux sans trop déranger les autres. Cette intolérance face à la croyance religieuse est tellement répandue dans la culture ambiante qu’il est permis, sans que personne ne bronche, de dire des choses sur les croyants qu’il est interdit de dire à propos de tout autre groupe.

Quelle différence entre:

« Je n’ai rien contre la religion, mais ça ne devrait pas sortir de la maison et/ou de l’église/temple/mosquée/etc., on n’en veut pas sur la place publique. »

Et:

« J’ai rien contre les homosexuels, tant que ça reste derrière des portes closes. Le reste, j’veux pas l’savoir. J’veux pas les voir s’embrasser pis s’tenir la main dans la rue. »

Pour moi, il n’y a aucune différence entre ces deux attitudes.

Pourtant, dans la société bien pensante dans laquelle j’évolue, il est permis d’exprimer cette première opinion et de passer pour un être éclairé, tandis que la deuxième nous condamne à être perçu (à juste titre) comme un cro-magnon homophobe et intolérant.

J’ai toujours accusé les homophobes d’avoir peur de leur propres désirs homosexuels. Maintenant, j’accuse les laïcisants de la place publique d’avoir peur de leur propre soif de Dieu.

…Mais je m’éloigne de mon propos.

Ce que j’essaie de dire est que dans de telles circonstances, j’ai tendance à beaucoup (trop) m’identifier avec celui que je perçois comme injustement persécuté. J’aimerais pouvoir le dire en français, mais ça sort pas, I’m a classic bleeding-heart liberal in that sense. Sauf que ce sentiment est éphémère et s’évapore rapidement au contact de quelqu’un comme Suzanne.

La deuxième (et plus profonde) source de mon ouverture est plus difficile à expliquer.

Elle vient en grande partie du fait que mon cheminement spirituel, incluant toutes les recherches que j’ai faites ces dernières annéees sur les origines historiques et l’évolution des différentes religions (surtout le christianisme et l’Islam), m’a récemment mené à un endroit à l’intérieur de moi où le paradoxe apparent de la phrase suivante: « Il n’est pas nécéssaire de croire en Dieu pour croire en Dieu » semble s’évaporer.

Je sais que ça semble ésotérique… ça m’apparaît si clair et si simple, mais en même temps, je n’ai pas l’impression que je pourrais l’expliquer comme il faut en moins de 20 pages. Alors je n’insiste pas.

Sauf pour dire que depuis ce temps, c’est comme s’il m’était permi de « croire en Dieu » sans abdiquer la moindre parcelle de mon adhésion à la pensée critique et rationelle, non plus qu’à la méthode scientifique et la cosmologie qui s’en dégage.

Délire? Vue de l’esprit? Je ne sais pas.

Mais savoir si c’est « vraiment vrai » n’est pas la question.

C’est utile.


Billets similaires

2007/11/04 23:14

Petite pétition va loin

La pétition « Québécois dits “de souche” contre l’intolérance » dont le troisième point pause problème à l’ami Renart et dont la polémique qui s’en est suivi m’inspire tant de billets sur le thème de la langue ces derniers temps, vient de recevoir un des meilleurs coups de pub qu’on peut avoir au Québec.

Je partage les réserves de Renart concernant le troisième point de la pétition. Mais c’est le message principal qui s’en dégage qui compte. Personne ne se souviendra du point trois… seulement de ce que Dany décrit dans ce clip.


Billets similaires

2007/10/30 13:58

Éviter l’exemple de la France.

Je commence par un coup de chapeau à Mouafek (alias giguini) qui a repris les extraits de l’entrevue de l’Imam Koné sur DailyMotion, un autre site de partage de vidéos « fréquenté par plusieurs musulmans » les discussions qu’on y trouve sont encore plus intéressantes que celles sur YouTube.

J’en reproduis ici un extrait quiContinuer la lecture… a attiré mon attention.

salamislam

Salam Aleykoum!
Merci de nous avoir mis cette vidéo! Je viens de France, et je suis très surprise de voir un imam dans un plateau télé, c’est pas comme en France,c’est rare.
j’imagine qu’au Canada, les gens sont tolérants vis à vis des musulmans,
en tout cas machAllah l’imam, c’est un bon comportement de musulman!
Salam Aleykoum,
qu’ALLAH vous protège, Amine

giguini

Comme l’Imam dit dans la video,apres le 11 septembre il n ya plus de tolerance vis a vis des musulmans au Canada, tu es un arabe donc tu es musulman donc tu es terroriste, les medias ici,au canada, invite souvent des imams controversés et extremiste dont un,ils en parlent dans cette video,Imam jaziri(http://fr.wikipedia.org/wiki/Sa%C3%AFd_Jaziri) qui a donné une mauvaise impression sur nous les musulmans,et suite a plusieurs mail ils ont decidé,enfin,d’inviter un Imam qui represente mieux les musulmans au Canada et partout dans le monde

salamislam

Après le 11 septembre, de partout il n’y a plus de tolérance vis à vis des musulmans,
mais dans ces vidéo (les 3parties) on sent vraiment que les gens respectent cette imam, ils sont gentils avec lui, il écoutent quand il parle, ils interrompt pas, et surtout l’imam répond bien à toutes les questions,
alors que d’habitude, quand un musulman est invité à la tv française, il n’y a pas du tout ce climat de respect, tu parle, je te coupe tout de suite la parole…
Bref, c’est que je remarque personnellement comme différence entre la France et le Canada,

giguini

tu as raison,les gens ici sont respectueux

Je vous le dis les amis… ceux de mes compatriotes qui voient la France comme un exemple à suivre en matière d’intégration et de laïcité me font peur, vous avez pas idée.


Billets similaires

2007/10/28 18:52

Imam Omar Koné: A Star is Born (ajout)

Autre fait intéressant que je n’ai pas réussi à inclure dans mon billet d’hier. L’Imam possède, depuis le jour de l’enregistrement (et non de la diffusion) de son entrevue, sa propre entrée dans Wikipédia franco.

À date, toutes les modifs ont été faites par un dénommé CharityBernhard. Un compatriote blogueur que je ne connais que parce qu’AntiPollution semble déjà avoir eu maille à partir avec lui.


Billets similaires

2007/10/27 19:11

Imam Omar Koné: A Star is Born

Décidément, je crois que notre société a soif de connaître davantage le visage de l’Islam qui nous a été présente par l’Imam Omar Koné à Tout le monde en parle dimanche dernier. En tous cas, sa prestation n’est pas passée inaperçue.

De tous les vidéos que j’aie mis en ligne sur YouTube, aucun, sauf peut-être mon premier, Barack Obama qui parle de négocier avec le « Président » du Canada, n’a encore généré autant d’intérêt en aussi peu de temps. Plus de 500 visites dans les 18 premières heures. Aujourd’hui, quatre jours après sa mise en ligne, nous en somment à 1 366 visites. (Le premier des trois clips est ici)

Avec Obama, il s’agissait d’un clip de 20 secondes qui fut repris par de grosses machines comme I Am Bored et StumbleUpon. Et à vrai dire, je ne me souviens pas vraiment qu’il soit monté plus vite. Ici, il s’agit d’un phénomène francophone… provenant d’ici… pour des clips de 8 minutes! Ça m’impressionne. Je continue à recevoir des clicks vers mon billet à propos de sa prestation qui proviennent directement de recherches Google sur son nom. (Oui, j’ai accès à ce genre d’information. Je suis informaticien de profession.) Chose qui n’arrive pas souvent autrement. Et Le Petit Émerillon a reçu ses premiers commentaires de non-blogueurs dans ce billet, tous favorable à l’Imam.Et c’est aussi les accolades sur YouTube et les commentaires du genre:

Tout simplement bravo Imam Omar Koné, c’est une intervention représentative de la communauté musulmane au Québec, je me suis reconnu dans votre discours plus que dans celui du charlatan said jaziri. Encore une fois merci pour votre apparition.

Et c’est aussi l’intérêt généré sur d’autres blogues que j’ai découvert grâce au fait qu’ils ont repris les vidéos …comme Québécois.eu un regroupement de blogueurs québécois expatriés… et surtout, Riad Soussi-Gagnon, Le blogue d’un Québécois qui se décrit comme suit:

Je suis un québécois “pure laine” et ancien athé. Après avoir rencontré mon extraordinaire femme, j’ai beaucoup appris sur l’Islam et je me suis converti. Je ne me suis pas converti que pour ma femme, mais bien parce qu’après avoir lu plusieurs livre, rencontré des musulmans et des imams (dont Monsieur Koné), j’ai réalisé que j’étais déjà musulman au plus profond de moi. C’est-à-dire que j’ai découvert que contrairement à la croyance populaire, l’Islam est une religion de paix, d’amour, de générosité et de partage. Déjà, à chaque jour, même en tant qu’athée, je tentais de vivre selon ses principes à chaque jour.

Il continue son explication ici.

Moi, je lève mon chapeau à cet homme. Je ne suis pas particulièrement croyant, mais contrairement à la majorité de mes compatriotes progressistes je ne partage pas leur allergie à la religion. Moi aussi lorsque je regarde au fond de moi je constate que les valeurs qui me définissent et qui me tiennent à coeur et que j’essaie de vivre tous les jours sont des valeurs profondément chrétiennes… Et après avoir étudié le Koran, je constate que ce sont les mêmes valeurs qui définissent l’Islam… Je n’arrive tout simplement pas à voir le mal que mes compatriotes attribuent à la religion.

Mais bon. Je m’éloigne de mon propos… je voulais souligner à quel point l’Imam avait généré d’intérêt positif… avec une seule prestation. On le constate aisément en lisant les commentaires sur le blogue de Riad Soussi-Gagnon.

Il faudrait que quelqu’un donne à l’Imam son propre show de radio ou quelque chose…

Tiens, moi, si j’étais Péladeau, je lui donnerais une chronique hebdomadaire dans le Journal de Montréal… Me semble que ça serait un bon coup. Mais y’a juste le père qui avait une telle audace visionnaire… Le fils, lui, pfff…

Anyway… Je suis certain qu’il y a quelque chose à faire avec ça.

Si Dieu le veut.

;)


Billets similaires

2007/10/23 18:11

L’Imam Omar Koné à Tout le monde en parle

Un coté de l’Islam qu’on ne voit pas assez… [soupir] pourtant c’en est un qui est infiniment plus représentatif.

 

YouTube - Tout le monde en parle: Imam Omar Koné (1 de 3)

 

YouTube - Tout le monde en parle: Imam Omar Koné (2 de 3)

 

YouTube - Tout le monde en parle: Imam Omar Koné (3 de 3)

Ajout: (28 février 2008) Suite à une plainte de La Société Radio-Canada, tous les extraits de Tout le monde en parle (édition québécoise) ont été retiré de YouTube. Par contre l’entreuvue est toujours disponnible sur le site DailyMotion.com


Billets similaires

2007/10/01 20:31

Citation de la semaine

Denis Bolduc à Tout le monde en parle:

Monsieur Péladeau, père, il disait: « Mon ti-gars, fais-moi faire de l’argent, clisse, pis tu vas en faire. » Le fils, lui, il a plutôt tendance à partir avec la malette et le cash.

En effet, Le père était le genre de capitaliste que j’aime… Le fils, pas tellement.

Le clip:

L’entrevue en entier est ici ici.


Billets similaires

2007/09/30 22:59

On peut pas être au courant de tout…

…sauf quand tout le monde en parle.

Je m’en veux de de ne pas avoir été au courant de cette histoire.

Désolé, les amis… je suis victime de mon montréalocentrisme. Je voyais la bannière sur les blogues de gauche et je n’y ai pas fait attention, pensant: « une autre cause naïve de la gauche » sans même avoir pris la peine de découvrir de quoi il s’agissait.

Je viens de voir la prestation de Denis Bolduc à Tout le monde en parle ce soir et j’ai compris.

Ce blogue appuie la démarche de ces journalistes… pour la principale raison que l’auteur croit sincèrement que ce que revendique les journalistes à l’emploi de Québécor à Québec est aussi désiré par la grande majoritée des résidents de la région.

MediaMatin Québec : Ce blogue appuie!


Billets similaires