Billets tagués ‘Bazzo.tv’

2008/03/03 16:51

Stéphane Dion attend “l’effet Obama”

Et dire qu’à ses débuts (comme chef des libéraux), je le croyais sincèrement capable de grandes choses… où du moins qu’il ferait un adversaire de taille à Harper… Deux cérébraux… Policy wonk v. policy wonk… et tout ça. (Quoi qu’on pense de ses positions, je soutiens que Stéphane Dion a été l’adversaire le plus efficace de la souveraineté que ce mouvement ait connu… surtout sur le plan idéologique)

Mais là… c’est pathétique.

Lorsqu’on est dans le délire…

On évoque le ridicule…

Mais au niveau humain, le fond de la tragédie…

Le trou est rendu tellement creux… qu’on ne voit plus l’homme.

Mais si on tend l’oreille… on l’entend encore creuser.

Et répéter:

“Je vais y arriver!”

Pauvre Stéphane.

L’extrait entier de l’entrevue Facal Marissal est ici.


Billets similaires

2007/12/13 23:50

Un noël accommodant

Feliz Navidad todo el mundo!

YouTube - Noël accommodant


Billets similaires

2007/12/11 09:21

Dany Laferrière: nationalisme et identité

Selon Dany Laferrière, de retour de Haïti, les Haïtiens suivent attentivement notre débat sur les accommodements et sont plus sympathiques à la “majorité québécoise” qu’à leurs propres ressortissants…

Toujours fascinant ce Dany.

Je me réclame davantage de l’oiseau que de l’hippopotame.


Billets similaires

2007/12/05 14:18

La santé du français

…se porte plutôt bien, merci, selon ces deux auteurs en entrevue à Bazzo.tv il y a peu de temps:

YouTube - Bazzo.tv : La grande aventure de la langue française

La discussion se poursuit chez UHEC.


Billets similaires

2007/09/25 21:04

Le mythe du consensus laïque?

Moi qui me préparais à plaider sur ce blogue, entre autres idées, en faveur d’une espèce de réapropriation de certains aspects de notre passé catholique… du moins en ce qui a trait à la reconnaissance du role positif qu’ont joué l’église et la foi catholique dans la survie et l’épanouissement du peuple Français d’Amérique pendant tant de son histoire. (Ce qui n’empêche pas de reconnaitre que dès le début du XXe siècle l’église commence à être un frein à notre développement et que rendu aux années 50, son emprise est carrément malsaine)

J’avoue que celle là, je ne l’avais pas vu venir.

Résumé: Après le dépôt du mémoire du maire de Saguenay, Jean Tremblay, à la commission Bouchard-Taylor, dans lequel il demande de «redonner sa place à la religion [catholique] dans l’espace public,» voilà que dimanche soir dernier, une messe est célébrée, explicitement en faveur du maintien de la prière à l’hôtel de ville de Saguenay. Un des organisateurs (apparemment un «agent de pastorale») tiens des propos explosif devant les caméras des médias, assemblés pour l’occasion.

La cita-clip:

Ce n’est pas pour rien qu’on fait cette célébration dans l’église du Christ-Roi: c’est que le Christ est roi, et il doit régner dans tous les secteurs de l’activité humaine, et ça comprend le secteur politique, le secteur social, le secteur économique, tous les secteurs doivent être sous la seigneurie du Christ

Moi, j’allais dire quelque chose du genre: Il serait peut-être dans notre intérêt de se repencher sur certaines des valeurs qui nous unissait sous l’Église… que dans notre hâte à se libérer du joug de cette institution, nous étions peut-être aussi allé trop vite et trop loin dans le rejet de certaines des valeurs qu’elle véhiculait. J’aurais même été aussi loin que d’avouer qu’en tant que fils de parents progressifs qui ne fut pas, mais alors là, pas du tout élevé dans la religion, (je ne suis même pas baptisé) je souffrais d’une certaine envie envers ceux qui adhèrent à de telles institutions. Il me semble qu’il y a quelque chose d’éminemment sain à ce qu’une communauté se réunisse solennellement une fois par semaine pour méditer humblement, ensemble, sur le sens de la vie et leur rôle dans la communauté…

Mais quand-même! Je suis loin (et comment!) de souhaiter le retour de l’Église avec un grand «É» dans nos institutions! Moi, je voulais juste ouvrir une réflexion visant à réviser notre réflexe de tout rejeter automatiquement du revers de la main ce qui a déjà porté son étiquette.

Sauf que maintenant, avec ces gens là sur la scène, (et je crois qu’il s’agit ici d’un autre phénomène de fond) ça sera beaucoup plus difficile pour moi de convaincre qui que se soit de mes idées en citant «le glorieux rôle de l’Église» dans notre histoire.

Zut!

Et voilà qu’après le mythe du «consensus social-démocrate» au Québec, celui du «consensus laïque» s’effondre à son tour et me force encore à réévaluer mes idées de qui nous sommes.

Dany Laferrière avance des idées intéressantes et …provocatrices sur le sujet dans son «édito» d’hier à Bazzo.tv:

D’autres réactions:
Le Gros Bon Sens préfère en rire pour ne pas avoir à en pleurer…
pendant que mb’s chaos attend l’inquisition.


Billets similaires