2009/06/24

Facebook et la CIA? Bouse de vache!

C’est la Saint-Jean… et cette histoire iranienne qui a tant capturé mon âme depuis deux semaine ne sera finalement pas une pièce en un acte (et reste encore à voir s’il s’agira d’un récit héroïque ou d’une tragédie)… J’avais donc l’intention aujourd’hui de retourner ce blogue à ses couleurs originales, mais après un tour d’horizon rapide de ce qui se dit au sujet de l’Iran dans la sphère d’ici, j’ai décidé que le vert en appui au manifestants au peuple iranien restera encore un temps.

J’avoue que j’ai été plutôt déçu de constater le peu de réactions à la situation iranienne dans les billets qui défilent le long de la section de mon aggrégateur RSS dédié à la “sphère d’ici” depuis que toute cette histoire a commencé. Et encore plus déçu que les réactions que j’y vois expriment principalement du scepticisme face à la nature du mouvement de réforme et à l’intégrité des infos qui se rendent jusqu’à nous.

Je pense principalement à AntiPollution qui n’a pas compris que ce mouvement dépasse largement la personne et les ambitions de celui qui en est (symboliquement) à sa tête. C’est peut-être vrai que Mir Hossein Moussavi est tout autant investit dans la survie du régime islamique, de l’état iranien et de ses institutions que ses soi-disants adversaires au pouvoir… et c’est vrai qu’une partie de l’histoire ici est celle d’une élite dirigeante sérieusement divisée se batant pour le contrôle absolu du même “état pourri”. Mais je crois que ce que l’intensité du mouvement spontané avant l’élection ainsi que la férocité et l’étendu de la contestation après l’annonce de résultats si clairement bidons démontrent, c’est que si c’est vrai que Moussavi ne faisait qu’initialement “exploiter” le désir de libéralisation de la population simplement pour “être caliphe à la place du caliphe”, les forces qu’il a libérées le dépassent maintenant autant qu’elles dépassent le régime. Et pour le moment, Moussavi est davantage le pion des désirs du peuple que le contraire. Maintenant, si tout ceci finit par se solder en sa faveur, il n’a plus le choix, s’il veut régner, que de réformer le système qu’il tient à présever dans le sens des désir de la population (ça s’apelle la démocratie). De toutes façons, quoi qu’on pense de Moussavi, Rafsanjani et les autres et de leurs motivations, les motivations de millions d’Iraniens de tout acabit qui veulent une démocratie digne du nom et qui protestent depuis 10 jours, elles, sont sincères et méritent notre appui et notre solidarité, pas notre cynisme.

Mais me voilà déjà à 400 mots et je n’ai pas encore touché au vif du sujet dont je voulais traiter en vous écrivant aujourd’hui:

Ma plus grande déception fut de tomber ce matin sur ce billet de Renart L’éveillé où il met en doute (du moins en partie) l’image donnée par le spectacle de Twitter-Réalité par lequel la majorité de l’information nous est parvenu, Twitter étant un des seuls trous que le régime n’a pas réussi à bloquer, pour ensuite mettre sur la table (sans complètement l’endosser) la théorie du complot de CIA qui participerait activement à fomenter la révolte et à en manipuler l’image pour la consommation occidentale via toutes ces mêmes nouvelles technologies de communication et de résautage social qui font justement la force de la résistance iranienne actuelle.

[12h30: Zut! J'écris trop lentement! Je dois interrompre l'écriture de ce billet, c'est la Saint-Jean et je dois me rendre à un BBQ... Mais ceci n'est qu'une intro... j'y reviendrai (avec corrections et plus de liens) ce soir ou demain; j'entend aussi contester sur une base factuelle certains trucs dans le billet de Renart. D'ici là, réserver vos commentaires... Et bonne Saint-Jean!!!]


Billets semblables

2532

3 commentaires sur “Facebook et la CIA? Bouse de vache!”


  1. François dit:

    http://les7duquebec.wordpress.com/2009/06/24/iran-spectacle-fin-twitter/#comment-4913

    Voilà l’autre côté de la médaille que beaucoup refusent de voir:

    *****Le dossier IRAN de BROEDER-LEMAIRE : Toute l’information sur le coup d’État raté*****

    —-

    1 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos
    Ndlr : La publication de l’article ne signifie nullement que la rédaction partage le point de vue de l’auteur, mais doit être vu comme information..

    1-1 Noam Chomsky: Quand surgit une nouvelle crise…
    Quand surgit une nouvelle crise, on observe toujours le même comportement dans les médias et l’opinion publique:

    Si les crimes sont commis par le camp ennemi,
    On filtre soigneusement les témoignages afin d’exclure toute information pouvant contredire la thèse défendue, tout en mettant en avant tout ce qui peut apporter de l’eau au moulin de notre idée.

    On fait lourdement appel aux “sources officielles” pour autant qu’elles soient U.S… et pour autant qu’elles fournissent l’image appropriée. Dans le cas contraire, on s’efforcera de les dénigrer ou tout simplement de les ignorer. `
    Les détails graphiques abondent, tous plus frappants les uns que les autres. Les incohérences sont allègrement ignorées, tout comme les témoignages d’experts n’allant pas dans notre sens. Si l’expert insiste, on ira jusqu’à le soupçonner de solidarités coupables et on trouvera bien un moyen de lier tout cela à l’antisémitisme, la matraque absolue pour faire taire un géneur.

    On ne perd pas une occasion d’insister que ces crimes ont été planifiés au plus haut niveau, même quand aucune preuve crédible ne permet de l’affirmer, etc. etc.

    Par contre, quand les crimes ont été commis par “notre camp”, on constate le comportement géométriquement opposé : silence ou apologie.
    Les médias et autorités évitent d’entrer des les détails et se gardent bien de faire appel aux témoignages personnels, ou alors en employant le conditionnel et en insistant sur leur inévitable manque de fiabilité.
    Les chroniqueurs se découvrent soudain une âme de philosophe, glosant longuement sur la complexité de l’Histoire et les difficultés pour comprendre des cultures lointaines.

    La responsabilité est concentrée sur le niveau le plus bas de la chaine de commandement et on s’appitoie sur le stress du lampiste qui, dans des circonstances difficiles, a été amené à commetre des erreurs… tout est bon pour nous absoudre. (…)
    Sources Libertés et Internet
    tout le monde pousse des cris outragés, profère des accusations qui se basent sur des preuves infimes, parfois tout simplement inventées, et qui ne seront jamais rectifiées, même quand la preuve de leur fabrication est apportée. [Noam Chomsky - "Necessary Illusions", p.137 - Pluto Press, 1991 - Trad. Gregor Seither]

    - Iran : l’incroyable désinformation

    (Extrait du billet à lire)

    Alors, devant un tel déferlement, que faut-il penser ? On a pas beaucoup d’éléments disponibles, mais il y en a qui apparaissent peu à peu.
    D’abord, des sondages préélectoraux très favorables à Ahmadinejad :
    ”Le sondage d’opinion mené à Téhéran ainsi que dans 29 autres capitales provinciales et dans 32 villes importantes du 3 au 4 mai, indique que 58,6% personnes interrogées voteront en faveur d’Ahmadinejad, alors que 21,9% choisiront Mousavi.
    Dans un autre sondage plus récent mené à Téhéran, 44,8% de personnes interrogées ont estimé que eu égard au choix entre Ahmadinejad et Mousavi, ils opteraient pour l’actuel président principaliste pendant que quelque 29% éliraient Mousavi. ”
    http://europeorient.wordpress.com/2009/05/12/iran-ahmadinejad-en-tete-des-sondages/

    Le “Payam magazine”, le journal de la communauté iranienne de Los Angeles, cité par Courrier International, allait dans ce sens :
    “Le président iranien se présente pour un deuxième mandat le 12 juin. Malgré une forte contestation en Iran, il a toutes les chances d’être réélu, estime Payam magazine.”

    Alors, truquées les élections ?

    En cherchant un peu, d’autre vérités apparaissent, comme 7sur7.be :
    Les experts manquent de preuves pour conclure à la fraude électorale en Iran

    Mais alors qu’une poignée seulement d’observateurs indépendants étaient sur le terrain pour rendre compte du déroulement du vote, les experts de l’Iran qui se sont penchés sur les résultats sont dans l’embarras pour établir une analyse claire de la situation et, le cas échéant, révéler une éventuelle fraude.
    Ken Ballen, président du groupe de réflexion “Terror Free Future” basé à Washington, avait conduit il y a trois semaines un sondage par téléphone auprès de 1.001 Iraniens. Cette enquête, conforme aux résultats de samedi, donnaient une confortable avance pour M. Ahmadinejad, avec 34% des intentions de vote, contre 14% pour M. Moussavi.
    “M. Ahmadinejad était devant, à deux contre un. Est-il plausible qu’il ait remporté l’élection ? Oui”, avance M. Ken, tout en soulignant que 27% des personnes interrogées au moment du sondage étaient indécises et que “tout a pu changer” le jour de l’élection.

    #
    François M.
    27 juin 2009 à 02:20 · Modifier

    Un autre article:

    Les protestations aux élections iraniennes sont-elles orchestrées par les USA?

    C’est Paul Craig Roberts, l’ex secrétaire-adjoint du Trésor américain dans l’administration Reagan, et l’ancien rédacteur en chef adjoint du Wall Street qui se pose la question, dans un article publié sur le site internet ” Conter Punch” .

    Assurant que le plan de la CIA de vouloir déstabiliser l’Iran avait été mis au point il y a deux ans, il le soupçonne d’avoir contaminé les évènements en Iran.

    Roberts réfute les prétextes avancées pour démontrer que le président élu Mahmoud Ahmadinejad a volé les élections, selon lesquelles les résultats ont été déclarées trop peu de temps après la fermeture des bureaux de vote.

    “Toutefois, rétorque-t-il , Moussavi a déclaré sa victoire quelques heures avant la fermeture des bureaux de scrutin”.

    Selon ce secrétaire adjoint, ceci constitue le moyen de déstabilisation le plus classique de la CIA et qui vise à discréditer le résultat contraire…

    Le 29 Juin 2008, Seymour Hersh citant des sources militaires anciennes et actuelles du renseignement et du Congrès a révélé au New Yorker qu’«à la fin de l’année dernière, le Congrès a accepté la requête du président Bush pour financer une escalade majeure des opérations secrètes contre l’Iran”.

    Ces opérations, pour lesquelles le président a demandé jusqu’à quatre cent millions de dollars, ont été décrites dans une note présidentielle signée par Bush, et sont destinées à déstabiliser la direction religieuse du pays.

    (Lire l’article au complet pour tous les détails)

    IL N’Y A AUCUNE PREUVE CRÉDIBLE QU’IL Y A EU FRAUDE DANS LES ÉLECTIONS EN IRAN.

    Par contre, il y en a plusieurs (déjà quelques criminels ont été trouvé coupable et envoyé en prison) qui montre que Bush a volé les élections à deux reprises, en 2000 et 2004, mais les médias ne parlent pas. Ensuite, ces mêmes médias et tout l’Establishment tombent en crise d’hystérie et avancent un tas d’accusations sans fondement ni preuves, tout en s’ingérant dans les affaires d’une autre pays, comme s’il avaient vraiment un exemple à donner et avaient plus de hauteur morale pour faire la leçon.

    Si vous pensez que Ahmadinejad a volé les élections ou qu’il s’affaire à écraser le peuple, que dire de son opposant qui cri au meurtre, Moussavi, tel que rapporté dans mon commentaire plus haut:

    Roberts réfute les prétextes avancées pour démontrer que le président élu Mahmoud Ahmadinejad a volé les élections, selon lesquelles les résultats ont été déclarées trop peu de temps après la fermeture des bureaux de vote.

    “Toutefois, rétorque-t-il , Moussavi a déclaré sa victoire quelques heures avant la fermeture des bureaux de scrutin”.

    Voici ce que CNN rapporte à propos de la mort de Neda:

    - CNN: Iranian envoy: CIA involved in Neda’s shooting?

    MEXICO CITY, Mexico (CNN) — The United States may have been behind the killing of Neda Agha-Soltan, the 26-year-old Iranian woman whose fatal videotaped shooting Saturday made her a symbol of opposition to the June 12 presidential election results, the country’s ambassador to Mexico said Thursday.

    “This death of Neda is very suspicious,” Ambassador Mohammad Hassan Ghadiri said. “My question is, how is it that this Miss Neda is shot from behind, got shot in front of several cameras, and is shot in an area where no significant demonstration was behind held?”

    He suggested that the CIA or another intelligence service may have been responsible.

    Maintenant, qu’est-ce que les pays occidentaux ont à montrer comme modèle de démocratie et de liberté, eux qui occupent militairement l’Afghanistan et l’Irak depuis des années, ayant tué plus de 1.5 millions de personnes et ayant pollué la région au complet d’uranium appauvri radioactif pour des milliards d’années?

    Et franchement, Ahmadinejad n’est peut-être pas un ange, mais il serait temps qu’on commence à se mêler de nos crisse d’affaires parce qu’à la longue, on va finir par avoir l’air fou en s’il-vous-plait. Ici, on s’est fait fermer le Parlement et notre démocratie en janvier et ce, par l’autorité de la gouverneure générale qui représente la Reine d’Angleterre, alors que Harper était pour être renversé. Nous avons aussi participé à renverser le gouvernement démocratiquement élu de Bertrand Aristide, en Haïti. Voilà pour notre supériorité morale. Et dire qu’on joue au policiers internationaux et qu’on pose en modèle.


  2. Aigo dit:

    “IL N’Y A AUCUNE PREUVE CRÉDIBLE QU’IL Y A EU FRAUDE DANS LES ÉLECTIONS EN IRAN.”

    Il n’y a aucune preuve crédible qu’il n’y en ai pas eu. Par ailleurs, le refus systématique des autorités iraniennes de réviser les résultats est hautement suspect, et les propositions alternatives offertes par Khamenei totalement risibles.

    “tout en s’ingérant dans les affaires d’une autre pays,”

    La couverture des élections iraniennes, ou des protestations, et le contenu éditorial, NE CONSTITUENT EN AUCUN CAS UNE INGÉRENCE.

    “Ahmadinejad n’est peut-être pas un ange, mais il serait temps qu’on commence à se mêler de nos crisse d’affaires”

    Sérieux, c’est lourd ton affaire. Si ce qui se passe dans les autres pays ne sont pas nos affaires, tu ferais mieux d’arrêter de t’ingérer dans les affaires internes des États-Unis.

    “Voilà pour notre supériorité morale.”

    Je ne sais pas où tu as lu un quelconque argument sur notre supériorité morale dans la couverture de ces dernières semaines, mais tu as dû aller le chercher ben, ben creux.
    Ce dont il est question, c’est de savoir ce que les Iraniens veulent, point barre.

    (et en cas de réponse à ce commentaire, prière de faire preuve d’un minimum d’esprit de synthèse, svp, parce que la longueur de ton commentaire aurait pu être réduite d’environ 50% minimum sans en altérer le contenu).


  3. Sam Lowry dit:

    Bonjour, le premier commentaire prend le temps et la liberté de s’exposer, de présenter d’autres points de vue, au sujet d’une “affaire” compliquée.

    S’il est vrai qu’il pouvait se réduire de 50%, il aurait peut être aussi perdu de son impact pour démontrer la complexité justement.

    Vouloir réduire le contenu quand justement les autres le font déjà et ont, tout comme vous le faites, soit déjà tranché sur ce qui est vrai ou non, soit choisi une ligne éditoriale pour nous la ressasser au conditionnel, serait-il le mieux à faire sur un blog ou les impératifs de formats sont moindres en rapport des autres médias ?

    Votre billet est très ( trop ? ) marqué en partis pris .

    ( “état pourri” , ” à AntiPollution qui n’a pas compris” ou encore ” les motivations de millions d’Iraniens de tout acabit qui veulent une démocratie digne du nom et qui protestent depuis 10 jours, elles, sont sincères et méritent notre appui et notre solidarité, pas notre cynisme. ” , etc, etc …)

    C’est peut être dû à l’esprit de synthèse que vous appelez de vos vœux, ou peut être pas …

    En tous cas, j’ose croire que nous sommes encore libre de choisir et de juger ce qu’est une démocratie digne du nom, de juger le sincère, et de choisir qui mérite notre solidarité.

    Le libre arbitre nous appartient, même si certains voudraient nous en délester, tels d’hypothétiques messagers divins apportant les bonnes paroles.

    Je vous remercie pour cet espace d’expression.

    Agréable journée. ( Un homme d’outre Atlantique . . .)

Dites ce que vous pensez: