2009/04/21

Le pardon et l’ironie

“People need freedom; but they also need the goal for which they can renounce it.” -Roger Scruton.

Il s’agit là d’une citation dont j’ai l’intention de me souvenir.

Ça vient de ce texte qui, je l’avoue, viens de donner des forces à mon conservateur intérieur dans la discussion passionnée qui n’a cesse entre lui et le progressiste post-moderne qui partage, parfois houleusement, le même espace mental.

Il s’agit d’une réflexion sur la civilisation occidentale et l’Islam. Je n’achète pas tout, j’ai de sérieux problèmes avec certains jugements portés sur la “pensée islamique” dans son ensemble. Mais je crois que ce texte touche à des questions fondamentales auxquelles l’occident aurait avantage à réfléchir plus sérieusement (quitte à en tirer d’autres conclusions que celles de l’auteur)

Forgiveness and irony lie at the heart of our civilization. They are what we have to be most proud of, and our principal means to disarm our enemies. They underlie our conception of citizenship as founded in consent. And they are expressed in our conception of law as a means to resolve conflicts by discovering the just solution to them. It is not often realized that this conception of law has little in common with Muslim sharia, which is regarded as a system of commands issued by God and not capable of, or in need of, further justification.

Que vous soyez d’accord ou non avec ce qui y est avancé, je vous promet (enfin j’espère) que vous y trouverez matière à approfondir votre réflexion.


Billets semblables

2323

Dites ce que vous pensez: