2009/02/02 15:49

“Éric” et “Lola”: Censure judiciaire et liberté d’expression

Ça fait un bout que j’entend parler de cette histoire et je vous avoue que je m’y intéresse très peu…

Outre son potentiel d’établir un précédent, le seul autre aspect de cette histoire qui m’intéresse est justement l’idée d’avoir tut le nom des personnes impliquées. (Je me permet de me demander si on accorde aussi facilement ce genre de requête aux sans-fortunes)

Mais ce qui me frustre le plus, c’est d’entendre constament les commentateurs nous dire que l’identité de l’homme en question est un secret de polichinelle… que tout le monde sait de qui il s’agit, même si les médias n’ont pas le droit de nous le dire.

Eh bien, dites que je suis déconnecté de ma culture si vous le voulez, mais moi, je n’ai encore aucune idée de qui il s’agit… et j’avoue que ça commence à me taper sur les nerfs.

Questions:

Quel est le libéllé d’un “ordre de non-publication”? Si un de mes lecteurs venait écrire le nom de l’individu en question dans les commentaires de ce blogue, briserait-il la loi?

Et si moi, simple citoyen qui n’est pas un journaliste accrédité, il m’adonnait de spéculer sur son identité… et qu’en spéculant de la sorte, il m’arrivait de bien deviner et d’écrire le nom de l’individu en question… serais-je apte à être poursuivi en justice?

On jase là.


Billets semblables

2137

3 commentaires sur ““Éric” et “Lola”: Censure judiciaire et liberté d’expression”


  1. Gilles Laplante dit:

    Sans le nommer, c’est le seul milliardaire québécois de 50 ans qui oeuvre dans le divertissement.


  2. Aigo dit:

    J’ajoute que ce n’est pas pour rien que différents commentateurs disent qu’ils n’ont pas la liberté de révéler son identité.
    Sinon une recherche google t’éclairera, puisque l’ordre de non-publication ne s’applique pas hors des frontières canadiennes.


  3. Delina dit:

    Tout ce qui touche les causes de droit familial au Québec qui concernent des enfants, dans ce cas-ci 3 enfants, aucunes des parties n’est nommée peut importe l’état de votre fortune.

Dites ce que vous pensez: