2008/11/22 14:07

Bière américaine: la fin d’un mythe?

Un des points de distinction que les canadiens ne cessent de citer pour se distinguer des américains est qu’au moins, notre bière goute quelque chose.

Il fut un temps où c’était vrai… mais aujourd’hui, le phénomène des micro-brasseries et des bières artisanales fait autant fureur là-bas qu’ici. Il est entrain d’imposer de nouvelles normes de goût au public et force les gros brasseur à sortir leurs propres lignes de bière qui goute.

Il y en a une à laquelle je voudrais goûter juste pour le nom:

“Ale Mary Full of Taste”

Génial comme nom, non?

Trouvé chez Sullivan


Billets semblables

1815

Un commentaire sur “Bière américaine: la fin d’un mythe?”


  1. Aigo dit:

    Je l’ai déjà dit souvent, mais jamais comme un critère de distinction identitaire. Tant mieux pour eux s’ils découvrent ce que peut être une bonne bière. Mais mon escapade aux États-Unis cet été m’a convaincu qu’il reste encore du chemin à faire, en ce qui concerne l’accessiblité des bières de micro-brasserie. En tout cas, j’en ai pas trouvé.

Dites ce que vous pensez: