Archives du mois de October 2008

2008/10/31 21:40

Question aux blogueurs (et aux lecteurs de blogue)

Une de mes plus grandes difficultées depuis que j’essaie de bloguer (ironiquement pour quelqu’un qui prétend détester écrire) est de “faire court”. Bien qu’il soit infiniment flexible, le blogue n’est pas le médium idéal pour les longues dissertations (ou divagations) et je le constate aussi en tant que lecteur et consommateur.

Avec le temps, et surtout depuis que j’utilise Wordpress qui me montre constament où j’en suis pendant que j’écris, j’ai développé l’idée arbitraire que si je n’arrivais pas à dire ce que j’avais à dire en 500 mots ou moins, je ne méritais pas le titre de “blogueur”… et la superstition qu’au dessus de ça, je commence à perdre des lecteurs.

Comme je sais que la majorité de mes lecteurs sont d’autres blogueurs, je vous posent la question. Avez-vous développé un idéal à atteindre lorsque vous pondez un billet, soit en terme de structure ou de longueur? Si oui, quel sont vos “principes pour un bon billet”?

Je réalise que je vous demande de révéler vos secrets… mais ça me semble un sujet intéressant (pas seulement pour moi) et puis… je suis curieux.

(183 mots)


Billets similaires

2008/10/31 06:00

Four More Days

Almost there…


Billets similaires

2008/10/30 21:01

Zones grises

On se fait souvent une idée arretée sur le genre de personne qui supporte McCain pendant cette campagne. Voici une vidéo qui montre que le monde est toujours plus nuancé qu’on le croit:

Ça vient d’ici. Vive le journalisme citoyen!


Billets similaires

2008/10/30 20:32

The Economist, publication socialiste?

La revue qui fut l’une de mes portes d’entrée vers une pensée conservatrice (et néo-libérale, dans le sens noble du terme) dans les année 80 alors que je n’étais encore qu’un jeune ado qui tentait de comprendre le monde dans lequel j’allais évoluer vient d’endosser le candidat à la présidence “le plus à gauche de l’histoire moderne” comme se plaisent à crier nos bonzes de la droite orniérée.

Et une autre voix de centre-droit se range du coté du “socialiste”.

Pauvre droitistes… que feront-ils après la révolution (du 4 novembre) dans le goulag égalitaire qui s’annonce?

En tous cas, si The Economist est viré socialiste, le socialisme doit être une formule gagnante… car pendant que l’univers entier du journalisme papier agonise, cette publication est la seule qui continue, bon an, mal an, à augmenter son tirage papier.

Vive le socialisme!

Chanson Bonus: The Economist par Psykotic.


Billets similaires

2008/10/29 12:21

Fantasyland

Bienvenue au monde merveilleux des fantasmes nombrilistes républicains.


Billets similaires

2008/10/29 08:00

Têtes-à-blogue du jour

Joshua Cohen discute avec un de mes intellectuels préférés, Glenn Loury de l’état et l’avenir du “projet conservateur”:

L’entretien en entier est ici.


Billets similaires

2008/10/29 00:23

The New Idealism

I like it:

Seems a lot more clear-eyed than the 60’s boomer version.

But it always sucked to be a gen-xer following the boomers and now, this new bunch makes it suck even more. Therefore, true to my gen-x status, I (choose to) remain bitter and cynical.


Billets similaires

2008/10/28 19:28

Retrait du sondage “Québécois d’origine canadienne-française”

Ça y est, je met enfin ce sondage à la retraite. J’avais l’intention de le faire après 100 réponses, mais… vous me connaissez. (Un jour je mettrai aussi à jour les liens de ma blogoliste, dont plusieurs sont terriblement désuets.)

Vous aurez compris que je suis plutôt décu de la performance de la seconde réponse qui est celle que j’endosse.

Désolé pour ceux que ça ennuie, mais comme vous pouvez le voir avec celui qui est maintenant affiché, le retrait de ce “premier” sondage ne m’empêche pas du tout de continuer à vous cassez les oreilles avec le même thème. C’est, après tout, le thème fondateur de ce blogue.


Billets similaires

2008/10/28 16:07

Une horloge brisée

…dit toujours la même chose. Ce qui fait que deux fois par jour, elle dit vrai.


Billets similaires

2008/10/28 14:52

C’est un signe

Soupir.

À moi-même:

Quand c’est rendu que l’anecdote d’une autre blogueuse (blogueure?) qui raconte les joies domestiques d’acheter une nouvelle télé “en couple” te rend jaloux de son bonheur, c’est qu’il est grand temps de sortir de ton célibat imposé et de te remettre sur le marché de l’amour.

Ajout: My kingdom (such as it is) for the ability to feel like this again.


Billets similaires

2008/10/28 12:16

Concours: Meilleure pub citoyennne de la campagne

Sullivan a lancé un concours chez lui pendant les derniers mois de la campagne présidentielle où les lecteurs étaient invités à lui soumettre ce qu’ils considèrent être le meilleur clip partisan amateur. Les nominations ont maintenant été compilées et il ne reste plus qu’à voter. Allez y faire un tour, certains clips en valent vraiment la peine.

La plupart regorge d’humour et d’ironie, mais en voici un qui fait plutôt dans l’espoir et la sincérité et qui ne m’a pas donné envie de me faire vomir… contrairement à tous les autres trucs du genre que j’ai croisé après le premier de Will.I.Am. Je me cherchais une excuse pour l’afficher ici.

Le message de MC Yogi:


Billets similaires

2008/10/28 11:28

Têtes-à-blogue du jour

Noam Scheiber, de la revue de centre-gauche The New Republic discute de la crise financière avec Matt Welch, le rédacteur en chef de la revue libertairenne Reason Magazine:

L’entretien en entier est ici.


Billets similaires

2008/10/27 21:51

Mon problème avec Falardeau

Bon. Avant de commencer je tiens à dire que le bonhomme connait son affaire en ce qui a trait à son métier de cinéaste. Il sait comment faire un maudit bon film. Et je ne peut rien dire ici pour diminuer ses accomplissements et ses succès en cette matière.

J’ai déjà parlé, sans le viser directement, de mon problème avec un certain mythe identitaire “québécois” dont il est parmi les principaux prêcheurs, mais mon problème avec l’homme comme tel se situe à un niveau plus viscéral.

Mon problème avec Pierre Falardeau est que pour essayer de le comprendre et d’avoir de l’empathie face à son point de vue, je dois me mettre à niveau avec lui. C’est à dire trouver cet endroit à l’intérieur de moi-même qui équivaut à l’espace émotif et spirituel où cet homme semble vivre à l’intérieur de lui-même.

Et le problème est que dès que je me place moi-même à ce niveau de sensibilité identitaire, Pierre Falardeau devient tout-à-coup pour moi…

…Un ostie de traître. Parce que moi chus pas québécois. Chus pas né au Québec pis mes ancêtres c’était pas des québécois, c’était des canadiens-français pis y’en avait en masse en dehors des frontières du pays qui existe encore juste dans ta tête. Pis c’est à cause des chiens enragés comme toi pis de vos histoires de “si vous êtes pas avec nous-autres vous êtes des traîtres, des vendus ou des colonisés” (Le vrai sens derrière tes belles paroles) que la grande nation française d’Amérique est après mourrir etouffée, mais surtout morcelée après bientôt 50 ans à se battre entre nous-autres pour savoir si on est “québécois” ou bedon “canadiens” au lieu de s’unir pis de progresser… calisse! C’est pas en excomuniant pis en haïssant la moitié de ton peuple juste parce qu’ils veulent pas t’aider à bâtir “ton” pays que tu fais avancer ta cause. Stie d’bébé lala.

Heureusement, je ne me place jamais à ce niveau.

Coups de chapeau à Renart et à Gaetan.


Billets similaires

2008/10/27 11:54

Pas encore des élections?!

Noisette nous rapporte que selon RDI des élections provinciales se trameraient pour le 8 décembre prochain. En temps normal je m’en réjouirait, mais je vous avoue qu’avec les interminables présidentielles américaines depuis un an et les fédérales (déchirantes pour moi) qu’on vient de vivre, je commence à souffrir de fatigue électorale.

Si nous étions un peuple sage, on se préparerait à une campagne portant principalement sur la situation économique…

Mais j’ai plutôt l’impression que nous sommes sur le point de nous mettre à table pour déguster un tout autre plat.

Encore une fois, en temps normal cela devrait aussi me réjouir… sauf que sans vraiment comprendre pourquoi, je constate que ce coup-ci, l’idée d’une élection portant sur notre relation à la fédération canadienne me déprime.

Soupir.

Ajout 12h22: Ça y’est, Radio-Canisse confirme.

Re-soupir.


Billets similaires

2008/10/26 21:08

Sarah Palin et la fin du règne de la droite religieuse ou “I can see Russia from my house”

And so it ends, not with a bang or a whimper, but in a roar of laughter and ridicule…

Plus tôt cette semaine, Nathalie Petrowski s’offusquait du passage de Sarah Palin (alias Caribou Barbie) à Saturday Night Live la semaine dernière. Elle semble croire que: “Pour une candidate à la vice-présidence en pleine chute libre dans les sondages, cette invitation à présenter une émission culte comme SNL était un cadeau du ciel.” et que l’opération réussie aurait pour effet de la faire “remonter de mille points dans les sondages et de convaincre l’auditoire qu’elle pouvait être aussi cool et branchée que n’importe quel urbain gauchiste pro-Obama.”

Mme Petrowski s’égosille pour rien. C’est bien mal saisir le la teneur de la satire dans le contexte de ce que Sarah Palin est déjà devenue dans la conscience polulaire américaine. On se moque d’elle a son insu de la façon dont le faisait Mike Miyers dans sa routine de Wayne’s World (“asphynctersezwhat”), mais devant la nation en entier… c’en serait presque gênant si ce n’était pas qu’elle le mérite. 

Si elle réussit à amasser un certain capital de sympathie auprès de l’auditoire de cette émission, c’est du même genre qu’on réserve à Sanjaya ou à l’autre type (coréen je crois) dont je ne me souviens plus le nom qui chantait si mal qu’il est devenu une vedette pendant un moment.

Oh look at the clueless lady politician she doesn’t really get how we’re laughing at her but look at her go! She’s got such enthusiasm and she just won’t quit. You go girl!

Enfin, jugez en pour vous-même:

Si cette femme a un avenir en politique, (je n’exclue pas qu’elle en ait le talent) ce ne sera qu’après une longue absence et une transformation. Mais je ne crois pas que ce soit possible. (You don’t get a second chance to make a first impression.) Pour l’instant, je crois que Sullivan a raison. Elle est le symbole autour duquel s’organisera la bataille et le schisme à venir au sein d’un parti républicain déserté des électeurs modérés entre la base religieuse anti-intellectuelle et “l’élite” conservatrice qui cite Palin comme principale raison de leur défections massives depuis quelques semaines.

Il ne reste plus aucun penseur ou commentateur conservateur que je respecte (c’est à dire qui possède le moindrement peu d’intégrité intellectuelle) qui n’ait pas soit endossé Obama ou au moins dénoncé Palin pour ce qu’elle représente et McCain pour l’avoir choisi comme il l’a fait.

C’est fini. Elle est brulée.

Au mieux elle est destinée à être pour un court moment la know-nothing leader de la faction know-nothing du parti républicain à laquelle est maintenant réduite l’autrefois puissante “droite religieuse et sociale”. (Si Huckabee n’arrive pas à lui ravir ce titre, on verra)…

Mais pour le reste de l’Amérique, elle demeure la dinde de la farce.

Pfff… Même en Russie:


Billets similaires

2008/10/24 20:25

Slomo

Désolé pour la lenteur du site ces derniers jours (et un gros merci à ceux qui ont la patience de se rendre jusqu’ici)… C’est comme ça pour moi aussi, incluant quand je veux accéder aux outils de gestion et publication (d’où mon silence, c’est frustrant d’atendre deux minutes à chaque click lorsque je travaille sur un billet)

J’essaie de régler ça avec mon hébergeur (à Cleveland OH), mais c’est long et pour l’instant, le statut concernant mon problème est:  “That is really weird. I will see what the network techs can figure out.”

L’affaire est que je ne peux pas me facher car c’est le mari de ma cousine et il m’héberge gratuitement. Cheval donnée… etc.

Donc d’ici à ce que les network techs trouvent la solution… 

Il faudra continuer à s’armer de patience.


Billets similaires

2008/10/22 19:57

Adam Smith est un socialiste!

Car lui aussi croit qu’il n’est “pas déraisonnable” de taxer davantage Joe le plombier s’il devient riche.

Adam Smith dans, The Wealth of Nations, traité fondateur des théories capitalistes, en 1776:

The necessaries of life occasion the great expense of the poor. . . . The luxuries and vanities of life occasion the principal expense of the rich, and a magnificent house embellishes and sets off to the best advantage all the other luxuries and vanities which they possess. . . . It is not very unreasonable that the rich should contribute to the public expense, not only in proportion to their revenue, but something more than in that proportion.

Alors dites-moi, cher amis de la droite économique pour qui les termes “spreading the wealth” et les politiques fiscales “redistributrices” d’Obama font de lui un dangereux socialiste

Si je vous comprend bien, Adam Smith, le père spirituel du capitalisme, était lui aussi un socialiste, n’est-ce pas?

Via Sullivan


Billets similaires

2008/10/22 14:42

La porte tournante de l’exil conservateur

Qui en sort y revient vite une fois la poussière retombée.

What next? Le retour de Maxime Bernier au cabinet?


Billets similaires

2008/10/21 22:45

Le déficit zéro pour les nuls

Le conseil de la fédération se termine avec l’annonce que nous retournons possiblement à une ère de déficit gouvernementaux afin de soulager les creux économiques à venir. Mais notre SuperPM Jean Charest nous annonce que ce ne sera pas un problème pour nous. Le Québec n’est pas près de retourner aux déficits d’entan.

Soit. J’espère qu’il a raison. Il est plus au courant des détails que moi (du moins, je prie).

Mais hier l’excellent Vincent Geloso répondait à cela par la question suivante:

Pardon, on a un déficit zéro? Logiquement, un déficit zéro implique que la dette ne croît plus vrai? Alors expliquez ceci…

Quel déficit?


Bonne question, n’est-ce pas? Comment se fait-il que notre dette croit à chaque année alors qu’on prétend pourtant produire un surplus année aprés année?

Je ne suis pas un expert (je m’inclus parmi les “nuls”), mais si je comprends bien, c’est grâce à une conception comptable qui permet “d’ammortir ses immobilisations”.

Je ne parle pas cette langue mais je crois comprendre ce que ça veut dire…

Cela veut dire (et n’hésitez pas à me corriger si j’ai tort) que si je suis une entreprise et que je dépense 100 000$ pour m’acheter des chaises, des bureaux et des ordinateurs, je ne suis pas obligé d’inscrire cette dépense en entier dans mes états comptables. Il m’est permit d’estimer que cet équipement me durera cinq ans et de n’inscrire qu’un cinqième de la dépense (20 000$) pour chacune des cinq prochaines années. Ce qui n’empèche pas qu’en réalité, j’ai tout dépensé la première année (et que je l’ai probablement emprunté).

De la même façon, lorsque le gouvernement dépense 100 million pour construire une route, il lui est permit d’estimer que la route durera 10 ans et de n’inscrire qu’une dépense de 10 million à ses livres de la première année. Donc même s’il n’a recueuilli que 20 million en taxes cette année là (et qu’il en a réellement dépensé 100), il peut quand-même dire qu’il a produit un surplus de 10 million au lieu du déficit réel de 80 million qu’il a produit.

Pour ma part je n’ai pas d’opinion sur la moralité de la pratique. ça me semble plutôt utile. Après tout, ce n’est pas une dépense qui reviendra l’année suivante et j’aurai toujours ma chaise, mon bureau, mon ordi, ou ma route. Dans l’optique où je veux présenter un budget de roulement annuel stable qui ne soit pas induement influencé par les fluctuations inévitables de ce genre de “grosse” dépense ponctuelle, pourquoi ne pas les “répartir” sur plusieurs années?

Mais les partisans d’un gouvernement modeste dénoncent la pratique et nous parlent d’un “déficit caché”.

Je me demande… Dénoncent-ils la même pratique dans le secteur privé?

Car si on exige que le gouvernement inscrive ce genre de dépense en entier l’année même, ne doit-on pas exiger la même chose du privé?

Et qu’est-ce que ça ferait à la confiance des marchés si soudainement tout le monde devait commencer à inscrire la réalité dans leurs états financiers?

[Soupir.] Si seulement c’était encore une question hypothétique.


Billets similaires

2008/10/21 14:34

Obama est un dangereux socialiste

Dixit la campagne de John McCain.

Trouvé chez Coates:

Le Chicago Tribune cite l’avis d’un organisateur du parti communiste américain:

John Bachtell, the Illinois organizer for Communist Party USA, sees attempts by Sen. John McCain’s campaign to label Obama a socialist as both offensive to socialists and a desperate ploy to tap into fears of voters who haven’t forgotten their Cold War rhetoric

Ma version de là où en est rendu la rhétorique de droite:

Mes amis, ne vous laissez-pas décevoir. Vous savez, ils sont rusés ces communistes… ils ne dénonceront pas leur cheval de Troie. Tout ceci n’est qu’un subterfuge bien organisé pour imposer le nouvel Ordre Socialiste Mondial.

Seul John McCain et Sarah Palin peuvent nous protéger contre les dangereux révolutionaires comme John Batchell et les autres élitistes et communistes qui appuient (secrètement) les politiques socialistes (secrètes) de Barack Obama!

Non, mais vraiment, on est dans le délire

Lu quelque part (je ne me souviens plus où donc je paraphrase) dans la blogosphère:

Je viens de passer quelques jours à éplucher les blogues de droite comme The Corner et j’ai maintenant très, très peur d’une présidence Obama. Cet homme est un dangereux socialiste! Si on l’élit, on risque de se retrouver avec la plus grande augmentation des dépenses domestiques de notre histoire et des abhérations inimaginable comme la nationalisation de facto de notre secteur financier et… euh… ah oui, c’est vrai…

…never mind. 


Billets similaires