Archives du 9 September 2008

2008/09/09 11:42

Nostalgie et strip-tease politique: Prologue

Cela fera la quatorzième fois (et demi) que je place un “x” sur un bulletin de niveau provincial ou fédéral… et je n’ai jamais été aussi angoissé par l’emplacement de ce “x”.

Ça n’intéresse probablement que moi, c’est certainement un exercise narcissique de ma part, mais avant de vous exposer le fond de mon angoisse, j’ai cru bon faire le parcours de mes votes passés. 

Considérez ceci une sorte de mise à nue… un strip-tease, si vous voulez. Lorsque je me suis lancé dans la sphère d’ici, il y a un an, une controverse faisait rage autour de certains blogueurs anomymes militants et de leurs attaches, ou non, aux partis politiques. Il y eut l’infame MisterP avant mon temps, mais lorsque je suis arrivé le tout semblait avoir atteint son paroxysme avec « l’affaire de la “vrai” Elodie G. Martin »… Une affaire où même les pros se sont fait brûlé. La mode fut alors à mettre bas les masques, plusieurs blogueurs du temps ajoutèrent un lien ou un détail à leur “profil” révélant leur vrai nom et/ou leur identité. D’autres firent leur “coming-out politique” où ils détaillèrent leurs affiliations militantes présentes et/ou passées. Eh bien, voici le coming-out politique d’Alain B. …dans le gros détail.

On commence à l’élection fédérale du 21 novembre 1988.

En plein milieu d’une présidentielle américaine (ça vous dit quelque chose?) dont le résultat semble plutôt assuré en faveur son bon ami républicain, le premier-ministre Brian Mulroney lance une “élection surprise” portant sur l’accord de libre-échange négocié avec les États-Unis (pré-ALENA)… une élection qui tombe quelques 9 semaines avant ma fête de 18 ans! Le petit ado étrange, mordu de politique, lisant assiduement les Time, les Macleans et les L’Actualité que je suis à cette époque est terriblement frustré.

Comme je l’ai déjà dit ailleurs, à 18 ans (moins neuf semaines!), je suis plutôt sympathique à Bush, aux accomplissement de Reagan et de Thatcher et chez nous, je suis plutôt partisan de Mulroney et Bourrassa (j’aime bien Bourrassa… je le trouve habile). Sur la question nationale, après avoir été fortement attiré par les trois visions, mon choix est fait. Je rejète la fantaisie du nationalisme post-natioanliste bilingue des héritiers de Trudeau [Despite my being its poster-child... oh, no, wait! Now there's JayT] et bien que je soit plutôt sympathique au PQ et à plusieurs des “idéaux” souverainistes, je préfère nettement la vision plus “responsable” du PLQ et des Progressistes-Conservateurs: Un Québec distinct et confiant de son identité dans une superstructure canadienne flexible. Je me définis alors comme un fédéraliste nationaliste et je suis fortement en faveur de l’accord du Lac Meech (et de l’idée qu’il s’agit bien d’un minimum pour notre adhésion au document de ‘82). 

Sauf que rien de ceci ne compte à l’élection de ‘88. Tout ce qui compte à cette élection c’est le libre-échange. Pour ou contre? Et ici, selon mon souvenir, tout le monde est pour. Le PQ et les souverainistes sont pour. Le PLQ et les fédéraliste francophones sont pour. Et dans mon comté d’Outremont les communautés juives, habituellement fidèle aux libéraux sont aussi très fortement pour. Et c’est ainsi que pour la première fois dans son histoire moderne, le comté d’Outremont échappe au PLC pour passer à Jean-Pierre Hogue, un incompétant de la pire espèce (du point de vue des affaires du comté) qui est allé gonfler la majorité historique obtenu par Mulroney.

Légis Date Candidat Profession Vote Parti Élu
34 1988/11/21 HOGUE, Jean-Pierre professeur  17 597 P.-C. 
    PÉPIN, Lucie députée  15 895 Lib   
    O’NEILL, Louise traductrice, rédactrice  9 379 N.P.D.   
    FELS, Harriett écrivain  1 342 P.V.   
    MILJÉVIC, Milenko P. restaurateur  1 077 Rhino   
    MARCOTTE, Monique secrétaire administrative  200 Comm.   
    DESCHAMPS, Fernand associé de recherches  183 s.o.   
    HUARD, Guy représentant  117 Rép.   

Mes amis, on ne s’est pas fait imposer le libre-échange, on l’a vigourensement réclammé. Et moi, n’eut été que je suis né neuf semaines trop tard (Grrr… je le compte comme mon “et demi”), …j’aurais été fier d’y ajouter ma voix. Malheureusement, cette erreur de timing fera en sorte qu’il me faudra attendre encore un autre 18 ans (et quelques) avant de pouvoir enfin un jour m’exclamer: “J’ai gagné mes élections!”

Bon, c’est ce que je croyais, je m’éternise. Je vais diviser cette “saga” en trois ou quatre (ou peut-être cinq) billets… avec le temps, ils contiendront plus qu’une seule élection par billet. Mais que voulez-vous? Il n’y a rien comme les première fois, n’est-ce pas?


Billets similaires