2008/08/26

[Mauvais jeu de mot sur le nom de fournisseur X]


[Ajout 1er septembre]: Désolé pour la censure… mais les exigences de ma vie professionnelle viennent d’entrer en conflit avec mes activités blogosphériques.

Jeudi dernier, je vous faisait part d’une expérience qui m’était apparu tellement extraordinaire que j’ai cru que nous approchions possiblement de l’apocalypse. Je venais de raccrocher avec le service à la clientèle de [Fournisseur X] après avoir appelé pour me plaindre / obtenir une explication au sujet d’un détail sur ma facture… et j’était content du service obtenu! C’était tellement inédit que j’en ai fait un billet.

Eh bien les amis, ne vous inquiétez pas… fausse alerte. Le lion mange toujours la brebis et le service à la clientèle de [Mauvais jeu de mot sur le nom de fournisseur X] est aussi pourri qu’il a toujours été. Tout est à sa place dans le plus constant des mondes.

Et moi, j’ai été sans service Internet depuis samedi jusqu’à aujourd’hui.

Le mec m’avait pourtant dit que tout irait bien, que j’allais recevoir mon nouveau modem lundi, et qu’il faudrait que j’appelle pour activer le nouveau service avant de le brancher. Mais samedi matin, plus de service… J’appelle, on me dit que le nouveau service vient d’être activé et que mon vieux modem n’est plus compatible… il faut que j’attende le nouveau modem… qui n’arrivera que lundi.

-Ben là, dis-je, pouvez vous réactiver le vieux service en attendant?

-Non.

S’en suit une longue discussion ou je perd de plus en plus patience pendant que j’extrait une explication quant à leur système de facturation qui expliquerait pourquoi il est strictement impossible de me redonner le service que j’avais le jour d’avant en attendant mon nouveau modem et que j’exige d’obtenir un crédit pour les jours où je serai sans service. Un gros quatre piastres, yay.

Evidemment, le modem n’est venu qu’aujourd’hui (pas lundi) et j’ai finalement pu l’installer ce soir.

Ce qui confirme une des grandes loi de l’univers: Les choses ne se dérouleront jamais comme le préposé au service à la clientèle de [Fournisseur X] vous dit qu’elles se dérouleront. (Une autre de ces loi dit: Il est impossible de communiquer avec les service à la clientèle de [Fournisseur Y, le compétiteur de fournisseur X] sans qu’on assaie de vous vendre un service que vous n’avez pas encore.)

Désolé pour mon silence, (surtout que j’avais l’intention, en fin de semaine, de finalement me joindre à la discussion fascinante qui a émergé suite à ce billet) mais voilà, j’étais sans accès à l’agora virtuel… à cause d’une “erreur administrative”.

Mais au moins, c’est pas l’apocalyspe.

Fiou.


Billets semblables

1043

Dites ce que vous pensez: