2008/08/21

Un message du député de… Saskatoon-Wanuskewin?

La semaine dernière, jeudi pour être plus précis, quatre jours après les événements désolants qui se sont produits à Montréal-Nord,  je rentre chez moi et je trouve ceci dans ma boîte à malle:

Wow. Ça, c’est de la réaction rapide, mes amis.

Ça, ça veut dire que dès lundi matin, quelqu’un à Ottawa, en voyant les nouvelles du jour, s’est dit: “Hey! We should use this opportunity to blanket Montreal area ridings where we think we have a shot with some of our anti-crime litterature.” Et quatre jours plus tard, le comté d’Outremont (et je ne sais quel autre) était tapissé de cette jolie feuille de papier de huit et demi par onze. (Pôv ti-z’arbs)

Pfff… Ils sont fort ces conservateurs, n’est-ce pas? En anglais on dit ruthless… ou sans scrupules.

Et n’est-ce pas gentil du député de Saskatoon-Wanuskewin de tant se préoccuper de mon comté qui pourtant, n’est vraiment pas à côté du sien?

Ça me rappelle la fois, l’an dernier, où le très honorable député de Calgary-Southwest m’avais personellement souhaité une bonne année …en septembre!

Ça me fait tellement drôle d’enfin habiter dans une circonscription qui ne soit plus considérée une “forteresse” libérale et que tout le monde espère prendre. Je sais que mon coin de Côte-des-Neiges est toujours ignoré du Bloc qui se concentre sur “le haut de la côte” (l’UdM) et “l’ancienne ville” d’Outremont comme telle, là où sont les francophones “d’origine canadienne française”… (ça fait longtemps qu’ils ont laissé tomber les “communautés culturelles”) Mais voilà un an que tout ce que je reçois, c’est l’occasionelle missive des Conservateurs et plusieurs autres de mon député tout frais du NPD (qui ne s’est guerre calmé dans son acharnement à gaspiller des arbres depuis qu’il est élu).

Ma seule question est…

Où sont les Libéraux?

Ajout: Avez vous remarqué? En dessous du nom de Gille Duceppe, il est seulement écrit “Bloc” et non “Bloc Québécois“. Tsk, Tsk… Silly conservatives… Trix are for kids!


Billets semblables

1000

11 commentaires sur “Un message du député de… Saskatoon-Wanuskewin?”


  1. Tym Machine dit:

    Comme je l’ai dit dans mon blog, il faut renvoyer le coupon en disant qu’on va voter Harper, juste pour f*cker la patente ben comme il le faut. Afin qu’Harper, regaillardi par ce vote de “confiance”, déclanche des élections générales sur le champ.

    http://tymmachine.blogspot.com/2008/08/vous-voulez-des-lections-gnrales-you.html

    Le jour des élections, dans le “voting booth”, on fera bien ce qu’on voudra pas vrai?


  2. Alexis St-Gelais dit:

    Dans le comté de Jonquière-Alma, Jean-Pierre Blackburn et l’organisation bloquiste se livrent à un combat de pamphlets politiques, avec des cases bidon à cocher et des demandes de soutien aux deux partis. C’est vrai que c’est du joli gaspillage de papier, et qui plus est pour des choses qui ne veulent rien dire! Le parti conservateur aime également à appeler mon père de temps à autres, pour toujours finir par se rabattre sur moi. Notre dernière conservation?

    “Conservateur avec un drôle d’accent: Bonjour, pourrais-je parler à M. votre-père St-Gelais?
    Moi: Il n’est pas là pour le moment, je peux prendre le message?
    Le conservateur: Avez-vous plus de 18 ans?
    Moi: Oui.
    Le conservateur: Comme vous le savez, M. Harper est un bon premier ministre, le soutenez-vous?
    Moi: Ça dépend des sujets. Je ne pense pas pouvoir dire que je le soutiens dans tout. Pouvez-vous être plus précis?
    Le conservateur: Merci beaucoup, bonne journée.”

    Bref, ils ont dû me mettre dans la case “pas très pro-conservateur”.


  3. Tym Machine dit:

    Ce que je trouve dommage outre le fait de gaspiller inutilement du papier, c’est le manque de confiance total de ce gouvernement en lui-même.

    En effet, être obligé de se rabattre sur du télé-marketing de bas étage, ce n’est pas fort. C’est la première fois qu’un gouvernement va aussi loin dans cette “mode” de sonder les gens.

    Bref, j’espère pour eux que ça ne finira pas en histoire de télémarketing cette affaire-là, sinon on risque d’avoir des suffrages plus que décevant chez les conservateurs, ce qui risquerait de les reléguer dans les rangs de l’opposition officielle.

    Pourquoi pas la face à Lénine de Jack Layton comme premier ministre canadien tient donc pour faire changement. Y a juste eux autres qu’on n’a pas encore essayé.


  4. Zed Blog dit:

    Encore… ¦|||

    Constatation exacte, les enfants ne devraient pas et oui, c’est vrai, les parcs et le sable cachent des trucs dangereux. Vérifié. toujours mieux d’accompagner les enfants au parc, même quand ils ont l’âge d’y aller seuls.

    Le reste…. Une autre fois, on s’attaque aux sources du problème. ¦((( Lassant à la fin.

    Je ne connais aucune couleur, race, ethnie, personne, en fait, qui, placée devant un cul de sac économique, se sentant impuissante privée de pouvoir et de représentation, du droit de vivre et de pourvoir à ses propres besoins et à ceux de sa famille, qui ne pètera pas sa coche un jour ou l’autre. Même avec pas mal de scolarité, d’éducation.

    Des piqueries contrôlées ne règleraient pas la source du problème, mais ce serait un pansement sur le bobo (plate de même) et une protection pour les enfants, un début de protection, je crois. Quant à régler les problèmes à la source, bien, va falloir changer ces structures sociales qui permettent toutes ces injustices et cette violence. Comment? Pour remplacer par quoi? Bref, on n’est pas sortis du bois. Je crois. J,en suis convaincue.

    Je suggère que l’armée s’installe et campe dans les rues de Montréal une bonne fois pour toutes.

    Marre de cet opportunisme… Où sont les libéraux??? Bien, ici, voyons. Partout, mur à mur dans notre journal d’arrondissement. La député a certainement cinq ou six clones. in ne peut faire une vente dans un magasin ou organiser un rallye pour maringouins dans qu’on la voit avec son sourire (qui va finir par lui donner de profondes rides), toujours semblable à lui-même. Son visage est profondément ancré dans mon inconscient et je n’arrive plus à m’en débarasser. Beurk.

    Pauvres arbres, oui, de toutes ces ostensoirs de cochonneries politiques qui aboutissent dans nos boites au lettres ou sur le balcon… Cela fait longtemps que je songe à laisser mon bac de recyclage directement sous la boite aux lettres, avec une petite mention et une flèche. Mais ça ne ferait « propre ».

    Tout ça pour ravoir le pouvoir, l’argent…

    Comme disaient Loco Locass. Bon. Il va falloir qu’ils se remettent à la compo avec d’autres noms de partis. Hihihi!

    Apparté : Je ne sais pas si c’est avec Firefox, mais il semble que j’aie moins de problèmes à accéder à ton blogue, bien que ce soit toujours très long.

    Bonne soirée Alain, Zed


  5. Tym Machine dit:

    Les conservateurs ne seraient pas très populaires avec ce genre de message au Québec.

    Ils disent “nous chassons les drogués de nos quartiers”. Ah ouin, pour les mettre où? En prison ou en “rehab”?

    Remarquez le mépris bourgeois ici (pourtant je suis loin d’être un gauchiste extrêmiste), quand on pense drogué ou “junkie”, on pense au pauvre quéteux dans la rue, les yeux sur le bord de sortir des orbites.

    Or, pense-t-on aux “cokés” de la coline parlementaire? (c’est une vraie tempête de poudreuse par là-bas) Pense-t-on aux petits “junkies” bourgeois? Pense-t-on également dans un autre ordre d’idée à cette bourgeoisie qui achète si allègrement les services de la prostitution parmi eux sûrement des ministres conservateurs?

    Je suis sûr que non, on pense au visible pas à l’invisible. On pense au visible qui dérange les petits bourgeois. Les vieux clodos dans la rue, les petits punks sans avenir, les éternels junkies dans la trentaine et la quarantaine. ÇA, ça dérange, ça énerve, ça indispose, ça embarasse le “grand public”.

    Hors de ma vue sale junkie, voilà le message de rehab des conservateurs.

    Définitivement, ça va nous prendre un “none of the above” au pc, comment entamerait-on de tels procédures? Par une pétition peut-être?


  6. Tym Machine dit:

    @Zed,

    “Des piqueries contrôlées ne règleraient pas la source du problème, mais ce serait un pansement sur le bobo (plate de même) et une protection pour les enfants, un début de protection, je crois.”

    En fait, je crois qu’il est de la responsabilité du gouvernement conservateurs et de tous ces prohibitionnistes de pacotille d’avoir des piqueries 100% subventionnées par l’état.

    Il est rare que je dise de telle chose puisque je verse davantage dans l’idéologie libertarienne sauf que laissez moi vous expliquer la logique derrière cette affirmation.

    Voyez-vous j’impute directement aux conservateurs et aux gouvernements prohibitionnsites précédents les risques encourus par les “junkies” et “toxicomanes” de se faire refiler de la merde à cause de l’ILLÉGALITÉ des substances.

    En d’autres mots, c’est de la faute aux gouvernements prohibitionnistes s’il se vend de la merde dans la rue.

    Je ne dis pas qu’en rendant les substances légales on règle le problème de la merde et des overdoses et de l’épidémie du sida en même temps, je crois tout simplement que si le gouvernement infantilise en usant la prohibition, il doit respecter sa logique d’infantilisation et pousser le raisonnement jusqu’au bout de la chaine, ne pas se mettre la tête dans le sable en espérant que le problème s’en ira de lui-même, ça n’arrivera pas. Ça prend juste des bourgeois débiles de conservateurs de quartier riche pour avoir un raisonnement pareil.

    D’un autre côté, dans mon monde idéal de libertarien, il n’y aurait pas de ces cliniques de distribution de seringues gérées par le gouvernemaman puisque dans un monde libertarien, la responsabilisation du citoyen est poussé à son apogée, le citoyen devient responsable de SES actions avec un R majuscule sans que l’état n’intervienne inutilement pour un oui, pour un non.

    Dans un monde libertarien, TOUTES les drogues seraient légales. Je vous l’ai dit philosophiquement, le libertarisme mise sur l’INDIVIDU avec un i majuscule avec son sens des responsabilités et de l’imputabilité. Nous avons donc des gens qui acceptent TOUTES les conséquences reliées à leur consommation. Quand je dis TOUTES, c’est TOUTES, santé y compris, donc les gens n’auraient pas à compter sur un régime de santé universel géré par papa gouvernement.

    Mais les conservateurs sont quasiment plus paternalistes que le NPD quand on y pense. En fait, on n’a 2 partis paternalistes à chacun des bouts du spectrum des valeurs humaines.

    Avec leur attitude d’autruche qui se foutent la tête dans le sable en espérant que les problèmes s’en iront, les conservateurs sont PATHÉTIQUES. Ils devraient voir comment ça marche bien la répression en regardant au sud de nous alors que même les républicains ne font pas baisser la consommation de drogues mais réussissent à peupler les prisons de gens qui n’ont commis aucune agression envers autrui mais qui ont eu le malheur de se “droguer” avec des substances illicites.

    Tout cela pour dire, que mon vote pour les conservateurs cette fois-ci c’est comme qui dirait “highly unlikely” surtout s’ils essaient de me convaincre avec ce genre d’argumentaire bidon.


  7. Zed Blog dit:

    Tym,

    Dans ton monde libertarien, tout le monde a le ventre plein et est éduqué, possède une vision scientifique du monde (yé), hautement philosophique, éthique et morale, personne n’a besoin de fuir la réalité, que ce soit par la religion, ou tout autre monde ou paradis artificiel, tout le monde est 100 % responsable, autonome, respectueux de l’environnement incluant les autres et leur liberté. Tout le monde est tout le temps heureux, quoi. C’est dans cette galaxie?

    Les piqueries subventionnées permettent notamment un contact avec les personnes et la possibilité, si elles le veulent bien, de les aider à se sortir de là. Sinon, au moins, pas mal de risques de contamination d’autres personnes qui n’ont pas choisi cette voie sont évités. Dont les enfants, notamment.

    La « faute » à un gouvernemenbt en particulier??? Je ne pense pas. Des responsabilités pour améliorer ou empirer, oui. On en a tous et toutes.

    Zed


  8. Tym Machine dit:

    @Zed,

    Je n’ai pas dit que les piqueries n’existeraient pas mais je dis que dans un monde libertarien très idéaliste (peut-être utopique mais on a droit d’exposer sa vision quand même), les piqueries seraient régies par des organismes caritatifs et de charités qui ne sont pas à la merci des gouvernement et des autorités gouvernementales. C’est ça la responsabilisation, c’est ça ne pas dépendre du gouvernemaman.

    Il est évident que le fait qu’un junkie soit devenu junkie est avant tout la faute de la personne avant la faute à Pierre-Jean-Jacques et celle du gouvernement. Mon point étant tout simplement que la prohibition entraîne des effets pervers, un monde “underground”, une criminalité clandestine qui n’est soumis à aucun standard de qualité ni n’est redevable envers personne. Les “barons” contrôlant ces marchés se livrent des guerres sans merci pour le contrôle de la vente des stupéfiants.

    C’est pour cela qu’on entend parfois des conservateurs dire “Drug criminals have blood on their hands.” C’est normal, c’est la loi de la jungle pour le contrôle du marché ce qui n’arrive que très rarement dans un marché libre et capitaliste.

    C’est comme aux States, les barons de la drogue vont souvent se résoudre à tuer pour ne pas se retrouver en dedans. Ils savent que s’ils se font prendre pour de la contrebande, ils vont aller au minimum 10 ans en dedans, alors aussi bien se défendre adéquatement tant qu’à “scrapper” sa vie.


  9. Nicolas Racine dit:

    Fascinante discussion. Vous saviez que la seule piquerie légale du Canada, Insite de Vancouver, est menacée de fermeture ? Le gouvernement fédéral veut lui couper sa subvention…

    Je pense un comme Tym, dans la mesure ou les utopies ont une utilité: celle d’imaginer des abstractions, qui permettent ensuite d’en appliquer les parties les plus facilement réalisables. Tym sait déjà que je ne suis pas libertarien, mais leur pensée n’est pas dénuée de sens. Je suis aussi d’accord avec Zed: un monde utopique ne pourrait exister que dans un monde parfait, ou tous les individus acceptent leur rôle sans chercher à nuire aux autres. Un peu comme dans le meilleur des mondes de Huxley, finalement.

    Il y a un passage dans ce livre que j’ai trouvé fascinant. Les dirigeants du monde parfait ont tenté une expérience: créer une île uniquement constitués d’Alphas (les êtres supérieurs), espérant démontrer la supériorité de cette race de seigneurs. Le résultat ? Guerre à mort entre eux, chacun estimant avoir raison sur tous les autres. Fin de la parenthèse.

    Bref.


  10. Tym Machine dit:

    @Zed,

    “Cela fait longtemps que je songe à laisser mon bac de recyclage directement sous la boite aux lettres, avec une petite mention et une flèche. Mais ça ne ferait « propre ».”

    Installe une corde que tu tires pour envoyer directement le courrier au recyclage et fais-toi livrer tes factures par postel ou par le site de la compagnie via internet.

    Pour ce qui est que l’armée campe, j’imagine que c’est de l’ironie…quoi que je ne serais pas du tout surpris que ça arrive. Surtout si la police et sa confrérie nous disent qu’ils n’en viennent pas à boutte avec leur “police communautaire”.

    Un candy avec ça?


  11. Vidéotrou - Le Petit Émerillon dit:

    [...] en fin de semaine, de finalement me joindre à la discussion fascinante qui a émergé suite à ce billet) mais voilà, j’étais sans accès à l’agora virtuel… à cause d’une [...]

Dites ce que vous pensez: