2008/08/08

Dumont se met à dos les éconocentrophiles*

Mario Dumont et Milton Freedman

Hé hé hé! C’était déjà bien entamé, mais là, la droite éconocentriste militante est vraiment orpheline, n’est-ce pas? Mais qui donc saura à nouveau l’apprivoiser? Ahem… Monsieur Charest?… Êtes-vous là?

*L’expression “éconocentrophile”, que je trouve fort jolie, a été piquée à Renart.


Billets semblables

656

6 commentaires sur “Dumont se met à dos les éconocentrophiles*”


  1. Guillaume Lamy dit:

    Le dernier qui a appliqué la théorie de Freidman à la lettre c’était … Pinochet.

    En passant, voici un nouveau camarade communiste dans les rangs; petit livre rouge à la main.

    http://www.cyberpresse.ca/article/20080804/CPOPINIONS03/808040583/6757/CPOPINIONS03

    Salutations,
    GL


  2. Renart L'éveillé dit:

    Je trouve ça très surprenant que tu trouves l’expression « éconocentrophile » fort jolie, puisqu’en la composant je voulais ajouter un petit côté pervers à « éconocentriste »…

    Les goûts sont dans la nature!

    ;)


  3. Alain B. dit:

    Merci pour le lien m’sieur Lamy… pour ma part, mon beef n’est pas tant avec le syndicalisme comme tel, ni même avec les syndicats du secteur privé (qui ont leur place à mon avis), mais plus specifiquement avec les syndicats de la fonction publique qui ont, selon moi, un tout autre rapport de force avec leur employeur. Je remet même en question la pertinence du syndicalisme dans le secteur publique tout court… mais ça, c’est pour un autre billet.

    Renart,

    J’avais tout-à-fait compris le coté pervers (et volontairement péjoratif) du terme, je connais mon grec… enfin, un peu. C’est justement ce qui fait que je le trouve si joli.

    J’ai une nature perverse, faut croire.

    ;)


  4. La perversion et l’argent « Renart L’éveillé / Carnet résistant dit:

    [...] j’ai traficoté le terme « éconocentrophile », mon collègue Alain B. l’a repris chez lui, malgré son « coté pervers (et volontairement péjoratif) ». Donc, je ne crois pas avoir [...]


  5. Pauvre droite… - Le Petit Émerillon dit:

    [...] à Québec depuis un bout… Elle se sent maintenant abandonnée [...]

Dites ce que vous pensez: