2008/06/03 19:43

Enfin la fin

Ça y’est. Aujoud’hui, le parti démocrate vit ses deux derniers concours des primaires. C’est la première fois depuis les années 70 qu’une telle course se rend jusqu’à la fin comme ça sans qu’un candidat ait atteint la majorité absolue des voies. Après ce soir, Obama les aura.

Je sais, ça fait déjà quelques semaines qu’on sait que Clinton n’avait plus aucune chance… et les préliminaires de la campagne Obama-McCain sont déjà bien entamés. Mais Clinton était toujours là… à foutre la pagaille… à dire qu’elle est mieux placée qu’Obama pour battre McCain en novembre et à jouer avec les règles et les perceptions pour redéfinir les conditions de la victoire. Après ce soir, tout cela sera fini. Obama aura officiellement atteint les 2118 délégués nécessaire à la majorité absolue.

Je ne pensais pas que ce serait le cas, mais je me surprend à être très excité.

Le ballet médiatique de la journée est fascinant. De nouveaux superdélégués se se déclarent sans cesse pour Obama depuis ce matin. (Dernier gros nom: Jimmy Carter.) Ce matin il manquait une trentaine de délégués à Obama, à l’heure ou je vous écrit il lui en manque 12. Il a déjà plus de superdélégués que ça dans sa poche et pourrait les sortir tout de suite et déclarer la victoire, mais l’idée est de laisser l’électorat d’aujourd’hui fournir le moment de victoire… ça évite l’arrière-goût des smoke filled rooms d’entan.

Du coté Clinton, l’AP annoncait ce matin qu’elle planifiait de concéder lors de son discours de ce soir. Ce qui fut sitôt explicitement nié par Clinton. La question de la jounée: Concedera? Concedera pas? Ce soir? Demain? Quand?

Quoi qu’il en soit, tout le monde s’entend pour dire qu’ils savent “de source sure” qu’elle concedera sous peu.

L’autre question: Comment et à quel moment saurons nous qu’il a franchi la barre? C’est la job des médias… mais il n’y a pas de précédent, de règle ou d’entente sur la façon de procéder. Pour ma part, je serai branché sur MSNBC comme toujours, mais c’est surement CNN qui aura le dernier mot. J’ai hâte de voir comment ça va se passer.

Le plan de match et la teneur des discours de ce soir dépend encore de tellement d’éléments qui peuvent se produire dans les quelques heures qui reste… c’est tout à fait passionnant.

Je pourrait vous en parler encore et encore… mais je crois que je vais simplement absorber le moment.

Je vous laisse sur cette idée que Chris Matthews lance à qui mieux mieux ce soir.

Imaginez, les États-Unis d’Amérique s’apprètent à nommer un candidat sérieux à la présidence qui est issu d’une minorité visible, un noir par dessus le marché, la minorité visible la plus marquée par les préjugés négatifs de tout l’occident… et dont le père vient d’un autre pays, une autre culture.

C’est une première dans tout l’occident. (Le seul autre exemple auquel on peut se référer est Alberto Fujimori au Pérou, mais les Japonais de l’époque ne souffraient pas des mêmes préjugés que les noirs, bien au contraire)

C’est historique.


Billets semblables

439

3 commentaires sur “Enfin la fin”


  1. M. Bergeron dit:

    Enfin!

    Maintenat que ça est fini, il est temps d’enterrer McCain ;-)


  2. Alain B. dit:

    Hé hé. MSNBC s’en charge. Au moment où je vous lisait, j’écoutais justement le (pas très bon) speech de McCain pour ouvrir la générale…

    Puis MSNBC l’a interronpu pour annoncer officiellement que “selon leurs projections” Obama seraient le candidat… et ils ne sont pas retourné à McCain! Ils ont “waxed philosophical” à propos de la signification hisorique de l’évenement. Ce qu’ils font encore au moment où j’écris.

    (Je suis 25 minutes en différé, Tivo-like system)


  3. Renart L'éveillé dit:

    Enfin!

    J’étais un peu au courant de tout ça, mais je suis bien content d’en savoir plus en détail ici!

    Bon texte mon ami!

Dites ce que vous pensez: