2008/04/29 12:47

Deux gars qui s’embrassent? Vite, appelle le 911!

L’émission de “journalisme d’enquête” (et j’insiste pour les guillemets) 20/20, du réseau américain ABC, a fait une expérience intéressante récemment pour vérifier la tolérance des gens face aux démonstartion d’affections publiques (i.e. deux personnes qui s’embrasse en public). Vendredi dernier, ils ont répété l’exercice en y ajoutant un élément de plus; quelle diférence cela fait-il lorsqu’il s’agit de deux personnes du même sexe? (extraits vidéo ici)

Ils ont fait l’expérience à différents endroits dont la très conservatrice région de Birmingham en Alabama où la vue de deux hommes s’embrassant a provoqué…

…un appel au 911:

Operator: “Birmingham Police operator 9283″

Caller: “We have a couple of men sitting out on the bench that have been kissing and drooling all over each other for the past hour or so. It’s not against the law, right?”

Operator: “Not to the best of my knowledge it’s not.”

Caller: “So there’s no complaint I could make or have?”

Operator: “I imagine you could complain if you like ma’am. We can always send an officer down there.”

Premier fait pas très significatif mais intéressant tout de même: C’est une femme qui a appelé le 911.

Un policier s’est ensuite présenté pour demander aux deux amoureux de: “juste pas faire ça en public”.

Évidemment, lorsque l’expérience fut répété dans un centre urbain du New Jersey, sans passer complètement inaperçu, les réactions étaient beaucoup plus nonchalantes.

Que faut-il en conclure? Que les habitant de l’Alabama sont des rednecks arriérés et homophobes? Ce n’est pas entièrement faux, mais pour prendre leur défense, (sans pour autant nier leur homophobie) je me réfère au commentaire de cette blogueuse lesbienne issue de la région que je me permet de traduire ici (à noter qu’elle prend d’abord bien soin de dire que l’appel au 911 est complètement exagéré):

En effet, l’Alabama n’est pas la Caroline du Nord (ma compagne et moi pouvons nous tenir la main en public), mais de façon générale, les gens là-bas sont beaucoup plus modeste et ce, sans égard à l’orientation sexuelle. Le seuil de confort avec les démonstrations publiques d’affection, même pour les hétéros, est beaucoup moins élevé dans le sud qu’ailleurs car ce n’est tout simplement pas encore la norme.

Je m’aventurerais même à spéculer que si un couple hétéro s’embrassait en se carressant d’une façon un peu sexuelle, les réactions seraient toutes aussi outrées que celles provoquées par la démonstration plutôt chaste du couple gai de cette expérience. Et pour vous dire franchement, si la même chose s’était produite il y a 20 ans, c’est de la violence que nous aurions vu comme réaction.

Sans nier qu’il y a encore beaucoup de travail à faire, peut-on admettre qu’il y a quand-même eu progrès depuis 20 ans? …même au pays des rednecks?

Un autre fait intéressant relevé par l’expérience est que les réactions les plus outrées viennent surtout de la part des femmes. (C’était aussi vrai au New Jersey) Ceci devient très évident lorsque le couple gai est féminin. L’outrage des femmes face à cette scène est sensiblement le même qu’en voyant deux hommes alors que celui des hommes… qui était déjà plus discret face à deux hommes… disparait completement pour faire place à l’excitation et au voyeurisme. Il y en a même qui se sont arrétés pour s’essayer à les crouser!

Serait-ce possible qu’il y ait une différence fondamentale entre la psychologie féminine et masculine en ce qui a trait à la tolérance d’actes publics à caractère sexuel.

Ou est-ce que je viens de commetre un péché au sacrosaint principe de l’egalité?

Une chose est certaine, c’est que l’expérience d’ABC néglige de prendre en considération la différence de “pruderie générale” entre les deux régions en concluant que l’une est plus homophobe que l’autre.

Et c’est bien de dire que moins de pruderie et plus d’ouverture est une bonne chose… mais dans une société qui commence à se plaindre de plus en plus d’une hyper-sexualisation grandissante dans la culture…

…où est l’équilibre?


Billets semblables

377

11 commentaires sur “Deux gars qui s’embrassent? Vite, appelle le 911!”


  1. La Belette lachinoise dit:

    Il y a aussi le fait que le femme+femme est un fantasme chez certaines personnes. Mais il faut faire un différence entre les fantasmes qu’on peut avoir, les expériences passagères, la bisexualité (il y a plein de styles de vie là-dedans, les bisexuels sont presque les plus méconnus et honnis des deux bords) et le «vrai lesbianisme» (je veux dire par là deux femmes qui forment un couple dans la vie non sexuelle aussi).

    Il y a encore tellement de gens qui pensent que les lesbiennes le sont devenues parce que les hommes les ont déçues! Ben c’est pas vrai.


  2. Renart L'éveillé dit:

    Assez questionnant tout ça…

    Je ne sais pas trop vers où me pitcher!


  3. Alain B. dit:

    La Belette,

    “Il y a encore tellement de gens qui pensent que les lesbiennes le sont devenues parce que les hommes les ont déçues”

    Je me dis que ceux qui croient ça doivent vivre dans la peur constante de décevoir… et ce, peut-être parce qu’ils ont tendance à être …décevants.

    Renart,

    Voilà pour moi un des plus beau compliment que tu puisse me faire. Merci. :)


  4. Zed Blog dit:

    Ce qui est certain, c’est la construction des genres est encore extrêmememnt efficace.

    La construction des stéréotypes, mais aussi celles des préjugés en tous genres.

    Dans notre civilisation, la moralité est la plupart du temps sous la responsabilité unique ou quasi unique de la femme. C’est l’Éducatrice, celle qui donne l’exemple. Dans l’islam et les religions judéo-chrétienes (crétines), nos racines communes aparaissent lorsqu’elles sont elles seules responsables de la moralité sexuelle, face au désir incontrôlable (sic) des hommes.

    Une personne qui déçoit est une personne stéréotypée pour moi, une personne qui se dissimule derrière un carcan. Une personne qui ment. Si souvent sans le savoir. Se ment.

    Constructions idéologiques.

    Bonne journée à toi, Alain. Notre groupe grossit, tu sais?


  5. Un manque de jugement diabolique - Le Petit Émerillon dit:

    [...] à laquelle j’appartiens. …Et sur la grosse nation d’à coté  < Deux gars qui s’embrasse? Vite, appelle le 911! [...]


  6. La Belette lachinoise dit:

    Et c’est comme ça qu’on se ramasse avec un gars qui viole une lesbienne pour «lui montrer c’est quoi un vrai homme».

    Un vrai homme ce n’est justement PAS ça. Mais vous, vous le savez.


  7. Culpablicité » Blog Archive » L’homo differentius dit:

    [...] aussi l’appel au 911 pour un baiser gay… en public! Tags: adolescence, american dream, amis, Best of, blogosphère, Blogue, coming-out, différences, [...]


  8. Un pas pour la reconnaissance - Le Petit Émerillon dit:

    [...] Alain B. — Deux gars qui s’embrassent? Vite, appelle le 911! 29 avril 2008 [...]


  9. sfd dit:

    wsfggwrsdgdfgwdfgwfdgwfgwdfgwdfgwdgfwfgdwdwfdwdfggfwfdggfdgfdwggfwdgfdggfdgfdgfddgfgfdfdgwfgdgfdfgddgfdfgwwwwwwgggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeffffffffffffffffffffffffffrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrggggggggggggggggggggggggggggggytytytytyyyyyyyyyyyyyyyyyyyytttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttytytytytttttytytyttyytytytytytytytytytytytytytytytytytytytytyt


  10. Alain B. dit:

    Bon. Je m’aperçois que plusieurs se rendent ici via Google à la recherche de quelque chose d’autre que ce dont il est question chez moi. Je n’ai aucun problème avec cela, mais c’est pas la peine de m’exprimer votre frustration comme le fait l’auteur du commentaire précédent.

    Et puis, si ça peut vous faire plaisir: GuysKissing6.jpg

Dites ce que vous pensez: