2008/03/02

Un retour sur Buckley

Je ne connaissais pas cette histoire. David Brooks, le conservateur (modéré) de service du New York Times, qui est aussi inclus dans mon sidebar pamis mes “influences américaines”, est devenu journaliste grâce à Buckley. (En fait, je savais que Brooks était un protégé de Buckley, mais je ne connaissais pas la genèse de l’histoire)

Voici l’histoire: Au début des années 80, Buckley écrit un livre nommé Overdrive dans lequel il se vante, à sa manière pompeuse bien à lui, j’en suis certain, surtout de son style de vie “haut de gamme”. David Brooks, jeune collégien à l’époque, écrit pour son journal de collège, une parodie dans laquelle il tourne le tout à la dérision.

Plus tard la même année, alors qu’il vient donner une conférence à ce même collège, Buckley monte sur scène et dit:

“David Brooks, si vous êtes dans la salle, je veux vous offrir un emploi.”

Combien d’hommes publics ont cette confiance, croyez-vous?

Buckley, a dit et fait certaines choses que je considère horribles, au long de sa carrière. Mais Dieu que cet homme avait de la classe.

D’autres détails sur Buckley ici et ici.


Billets semblables

317

Dites ce que vous pensez: