2008/03/07

L’appel de la panse

Désolé pour la baisse d’activité, les amis, mais mieux vaut vous avertir qu’elle s’annonce plutôt permanente. (Je parle seulement d’une baisse d’activité, je suis loin de vous quitter)

Il faut dire que j’ai été assez prolifique depuis un mois. Ceux qui suivent ce blogue depuis longtemps savent les circonstances qui me permettent d’être si présent dans la sphère ces jours-ci. Pour les autres, l’explication est ici.

Dieu merci que l’état n’est pas plus généreux, car fut-elle suffisante, je crois que je prendrais volontiers la subvention pour m’asseoir sur mon steak et poursuivre mon obsession blogosphérique aux frais de mes concitoyens.

Je tire énormément de satisfaction personnelle et …spirituelle… de cette activité, de mes interactions avec vous, chers lecteurs et compatriotes blogueurs… j’aimerais tellement trouver le moyen de m’y adonner à temps presque plein comme je le fais depuis un mois.

Mais, malheureusement, ça ne paie pas le loyer.

Your love gives me such a thrill
But your love won’t pay my bills
I want money
That’s what I want


Billets semblables

334

4 commentaires sur “L’appel de la panse”


  1. M. Bergeron dit:

    Vous avez trouvé une nouvelle job? Félicitations!


  2. Alain B. dit:

    Oups, non.

    Je dis que “I gotta get off my lazy blogging butt and get me one”.

    ;)


  3. M. Bergeron dit:

    Oh, dommage. Bonne chance quand même! Je suis sûr que vous en trouverez une.


  4. Nouveau chapitre - Le Petit Émerillon dit:

    [...] Fini le poignage de c… [...]

Dites ce que vous pensez: