Archives du mois de March 2008

2008/03/10 20:17

1776

Un chiffre important dans l’histoire de la grosse nation d’à coté.

Aujourd’hui, il porte une autre signification, plus lugubre: le nombre de jours qui se sont écoulés depuis que George W. Bush déclara “mission accomplie” en Iraq.

mission accomplished

Joyeux aniversaire.


Billets similaires

2008/03/09 11:56

On aura tout vu

Tel que trouvé dans ma boîte de courriel hier matin: 

from: Vincent Boucher, B. Sc., M. A. et M. Sc. <vincent.boucher@vincentboucher.com>
reply-to: “Vincent Boucher, B. Sc., M. A. et M. Sc.” <vincent.boucher@vincentboucher.com>,
to: niala.net@gmail.com,
date: Sat, Mar 8, 2008 at 10:42 AM
subject: La formation des jeunes québécois

Bonjour très honorable et respectable collègue et partenaire en éducation,

Mon nom est Vincent Boucher. J’ai eu ton profil via la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ). [Je n'ai, à ma connaissance, aucune relation de près ou de loin avec la FCSQ... déjà, c'est suspect.]

Tu me sembles intègre, authentique et avoir beaucoup d’audace. En fait, j’adore tout de ton implication dans la vie des jeunes d’aujourd’hui et ton support décisif au sein de ta région en éducation

Je crois que les sources de la créativité et de l’intelligence humaine sont bien plus généreuses que l’acception commune l’entend. C’est pourquoi je me suis engagé depuis plus de 15 ans à la formation des jeunes québécois afin de sensibiliser et d’inspirer notre relève au dépassement et à la réussite, créant ma conférence « La Force de la Volonté ».

Je te serais très reconnaissant si tu pouvais considérer en parler à ta communauté et me dire s’il y aurait un intérêt à présenter ma conférence près de chez toi.

Je te remercie infiniment,

Vincent Boucher, B. Sc. Physique, M.A. Analyse des politiques gouvernementales et M. Sc. Aérospatiale (Technologies Spatiales)

Président et fondateur de l’oeuvre de bienfaisance Fondation intelligence

Ligne téléphonique directe: 514.829.8269 ext. # 333

Site web: http://www.vincentboucher.com/
Maison mère sis au 350, rue Prince-Arthur ouest, bureau exécutif # 2105, Montréal (Québec), H2X 3R4

Wow. Le Québec a son gourou du succès… un genre de Anthony Robbins.

Sauf qu’outre les messages positifs tout plein de gros bon sens qui sont véhiculés dans tout son bataclan (c’est toujours le cas avec ces trucs-là qu’ils sont pleins de vérités), les mots qui me viennent à l’esprit en furetant sa présence Web sont: weird, creepy et over the top. (pardonnez ma langue de Shakepeare… disons qu’en français je dirais: étrange, inquiétant et trop criard)

Je n’ai pas de problème à l’idée qu’il soit bon de véhiculer des messages positifs envers les jeunes du type “il n’en tient qu’à vous de vivre votre plein potentiel” et des trucs du genre… comme il le fait.

Mais ce gars-là… Tu regardes le package au complet et ça sort tout droit d’un comic book… ou d’une mauvaise série télé… (malgré la revue de presse qui semble démontrer qu’il vend sa salade depuis un bout de temps.)

Tsé? Le gars prétend avoir signé des protocoles d’entente avec les nations-unis pour partager ses recherches sur la téléportation et le voyage dans le temps… Come on…

L’esprit de P.T. Barnum est bien vivant.

(Et après on essaie de me convaincre qu’on est autre chose que des américains qui parlent français. Pfff…)


Billets similaires

2008/03/07 12:04

L’appel de la panse

Désolé pour la baisse d’activité, les amis, mais mieux vaut vous avertir qu’elle s’annonce plutôt permanente. (Je parle seulement d’une baisse d’activité, je suis loin de vous quitter)

Il faut dire que j’ai été assez prolifique depuis un mois. Ceux qui suivent ce blogue depuis longtemps savent les circonstances qui me permettent d’être si présent dans la sphère ces jours-ci. Pour les autres, l’explication est ici.

Dieu merci que l’état n’est pas plus généreux, car fut-elle suffisante, je crois que je prendrais volontiers la subvention pour m’asseoir sur mon steak et poursuivre mon obsession blogosphérique aux frais de mes concitoyens.

Je tire énormément de satisfaction personnelle et …spirituelle… de cette activité, de mes interactions avec vous, chers lecteurs et compatriotes blogueurs… j’aimerais tellement trouver le moyen de m’y adonner à temps presque plein comme je le fais depuis un mois.

Mais, malheureusement, ça ne paie pas le loyer.

Your love gives me such a thrill
But your love won’t pay my bills
I want money
That’s what I want


Billets similaires

2008/03/06 16:11

Blogueurs, êtes-vous “dans le coup”?

C’est ce que Tetoine veut savoir.


Billets similaires

2008/03/05 09:50

Pause vraie vie

Trop de bits pas assez de lumière.

Je prends un jour de congé.

À bientôt. (je vous reviens ce soir ou demain)

Salut! Salut! Ceux qui s’allument s’allument
Ceux qui s’unissent, s’animent, ceux qui synonymes
Ceux qui s’allient en liesse s’allient à l’Énigme
Ceux qui s’éloigne du vide s’alliennent les signes


Billets similaires

2008/03/04 23:35

“Yes, she will”

C’est la réponse de la campagne Clinton au slogan d’Obama.

La foule scandait ces trois mots pendant le discours de Clinton… c’était, très évidemment, planifié. Et c’est pas mal génial.

Mais entre ces deux slogans se dégage, selon moi, la différence essentielle entre le message des deux candidats. Là où le message d’Obama lance un appel au gens à se mobiliser pour améliorer leur sort, à prendre en main leurs responsabilités, Clinton leur dit: Relaxez, je m’en occupe. C’est le message étatiste classique: vous êtes une victime et le gouvernement s’occupera de vous.

Yes, she will.


Billets similaires

2008/03/04 23:21

C’est McCain qui doit être content

Clinton gagne le Rhode Island et l’Ohio. Obama prend le Vermont. Et le Texas est encore trop serré.

Clinton reste dans la course. Prochaine étape, la Pennsilvanie… dans 7 semaines! il y a quelques petits états entre temps qui iront à Obama… mais la course se poursuivra. Malgré le fait qu’il soit à peu près impossible qu’elle reprenne la tête au décompte des délégués. Sa seule chance à elle, à ce stade-ci, est de se rendre au congrès et de gagner grâce aux superdélégués… et elle a l’air partie pour s’essayer. 

Le cirque continue.


Billets similaires

2008/03/04 21:19

So long, Mike!

Huckabee se retire.

What a trip it’s been.


Billets similaires

2008/03/04 20:50

“Arrêtons de nous flageller”

Je fouillais dans mes fonds de tirroirs, et j’ai trouvé cette ébauche de billet (daté du 24 septembre 2007) que j’avais l’intention de publier à mes tout débuts. Sérieusement, je crois qu’il s’agit de mon troisième ou quatrième billet, et le premier qui ne fut jamais terminé pour ensuite se perdre dans les méandres de mon esprit.

J’ai cru interessant de le terminer. La partie en jaune fut écrite ce soir. Le billet original finissait sûrement autrement dans ma tête, mais enfin, le voici:

Je regardais Il va y avoir du sport vendredi dernier et j’ai été frappé à quel point le discours d’un des participants résonnait avec celui que j’ai envi de tenir aux souverainistes. [Je n'ai jamais eu, ni n'ai, l'ambition d'être un écrivain, alors je prends mon inspiration où je peux]

Il s’agit ici d’un débat sur la question: Montréal est-elle une ville d’envergure? La participante en question, du coté des «oui», est Isabelle Hudon, présidente de la chambre de commerce du Montréal Métropolitain. Les autres détails sont ici. Vous pouvez voir le débat en entier ici. Le sujet me tient à coeur (et j’en aurais long à dire) mais n’est que périphérique à celui de ce billet.

Remplacez les termes “Montréal” et “Montréalais” par “Québec” et “Québécois”; “régions” par “Canada Anglais”; et l’idée de trous et de malpropreté par tout ce vous n’aimez pas est qui est de la faute du fédéral (et je dis ça sans sarcasme) … et vous avez l’essentiel de mon approche sur l’avenir de la nation.

Qu’on arrête de blamer les autres pis occupons nous de nos affaire… prenons nous en main. Fédéraliste? Non. Je me fous pas mal de la nation anglo-canadienne (et je le dis sans hostilité). Culturellement, je la trouve plus faible et fragile que la notre. Sans nous, ils n’ont pas beaucoup de bases solides pour se définir… mais ils ont commencé et je leur souhaite bonne chance… un jour, par contre, il faudra bien qu’ils se défassent de certains mythes sur lesquels elle est fondée, comme le bilinguisme, mais ça, c’est leur problème.

Pour ma part, c’est simplement que ça fait longtemps que j’ai compris que ce ne sont pas eux qui nous empêche d’avancer. Et que culturellement, sur le plan de l’identité, c’est nous qui avons le gros bout du baton.

Notre ennemi n’est pas externe à nous.

Il est à l’intérieur de nous.

Il s’apelle la peur.


Billets similaires

2008/03/04 18:06

La meilleure soirée d’élection en ville

Je reviens à la charge.

Ce soir, ça se passe chez MSNBC.

Je ne sais pas s’il feront comme la derrnière fois et diffuser le signal direct sur Internet (Sitôt que je le découvre je vous livre le lien), Mais pour ceux qui sont obligé de suivre la soirée sur CNN (ugh!) ou qui veulent simplement savoir ce qui en est des courses de ce soir, je vous donne l’analyse du toujours savant Chuck Todd:


Billets similaires

2008/03/04 16:18

Péage sur les routes ou taxe d’essence?

C’est la question qui préoccupe les libertariens d’ici:

Vincent Geloso: 100% libéralisé: Sur le péage

La taxe sur l’essence semble être le moyen privilégié.

Quand les libertariens préferent une taxe à une solution de marché comme le péage… On ne parle plus des libertariens de mon enfance.

Ça m’encourage.


Billets similaires

2008/03/04 14:15

Baiser avec la langue

Suite à ce billet de Renart, L’équilibriste nous livre une partie de sa réflexion sur le sujet qui délie toutes les langues ces jours-ci, dans un billet intitulé: French kiss: le complexe du colonisé

Citation de choix:

…le bilinguisme est un vêtement de plus que tu mets pour mieux faire face à une situation, comme le choix de linge diffère pour sortir dans un pub ou dans une discothèque huppée. C’est bien possible que tu ne veuilles jamais aller dans une discothèque huppée, mais si 99% des endroits où il y a des gens intéresssants sont des places du genre, alors tu te prives peut-être de quelque chose, et d’après moi-c’est par orgueil plus que par intégrité.

Ce blogueur demeure, depuis que je l’ai découvert, celui que je considère le meilleur de la sphère d’ici. Je ne le visite pas trop souvent, parce qu’à chaque fois… j’y trouve exprimé des idées tellement souvent en phase avec ma façon d’aborder les choses… élaborées avec une une telle finesse d’esprit (et une telle sérénité) que je me sais incapable d’atteindre… que ça me gêne et m’enlève le goût de bloguer.

Bonne lecture.


Billets similaires

2008/03/04 12:28

They shoot dogs, don’t they?

Supermardi (part 5) oblige… j’ai la télé ouverte en permanence sur MSNBC aujourd’hui… Une des histoires qui remplit le temps d’antenne aujourd’hui est celle de la vidéo d’un marine en Iraq qui tient un joli petit chiot dans ses mains… pour ensuite le lancer sauvagement le long d’une colline de pierre… aux rires réprobateurs de ses camarades… du genre: sti qu’t'as pas d’allure…

Je n’affiche pas ni ne pointe vers le clip… il est facile à trouver. C’est pas joli.

Et j’avoue trouver la séquence révoltante.

Mais quand-même… depuis que cette histoire est sortie… la famille du marine a reçu des menaces de morts… les gens publient leurs adresses et numéros de téléphones sur Internet afin de faciliter la chose… une famille entière… ostracisée par le sentiment général.

Pour un chien.

Des civils et des enfants… passe encore.

Mais touchez pas aux p’tits chiens!

Quelle culture malade.


Billets similaires

2008/03/04 11:33

En direct de l’Ohio

Ceci est complètement anecdotique et anodin mais reflète le genre de truc qui captive cette part de mon imagination qu’il me semble qu’on est supposé laisser derrière après l’enfance.

Aujourd’hui, des centaines de milliers de gens iront voter à quelques pas (et tout autour) de la machine qui vient de vous servir cette page.

C’est que les serveurs qui hébergent ce site sont en fait à Cleveland, en Ohio, où a lieu une des quatre élections primaires qui devraient, après aujourd’hui (on l’espère) décider une fois pour toutes de la candidature démocrate.

Tiens, j’en profite pour faire ma petite brèche au nom des échanges commerciaux entre nos deux pays (puisque c’est le sujet de l’heure là bas.)

La raison pour laquelle mes sites sont ébergés à Cleveland est qu’il s’agit de la compagnie d’un cousin par alliance (Vive les grosses familles canadiennes d’antant) qui m’offre le service gratuitement…

Il me dit aussi qu’il est prêt à offrir des tarifs préférentiels à ceux que je lui reccomande… les tarifs qu’il offre normalement sont déjà hyper compétitifs… alors croyez moi, si vous cherchez de l’hébergement, c’est dûr de trouver mieux.

La compagnie est ici.

electropopmedia

Evidemment le site est unilingue anglo (on est aux États) …et le mari de ma cousine aussi. Mais je peux faire les intros et après… c’est ma cousine qui s’occupe de vous.

Une dernière note: Je ne dégage aucun profit à faire cette promotion… c’est ma façon de le remercier (un tant soit peu) pour le service qu’il m’ offre gratuitement au nom de la solidarité familiale.


Billets similaires

2008/03/03 20:53

Idéalisme et réalité

Pas pour prolonger la saga… mais cela m’amuse d’être tombé sur cette histoire telle que vue et interprétée par les libertariens anglo-saxons:

Reason Magazine - Hippie Can’t Speak French, Abandons Quest for Moneyless Society

Citation de choix:

Freeloading hippie Mark Boyles, 28, decided to demonstrate his contempt for the modern world, materialism, and a bunch of other really terrific things by walking to Gandhi’s birthplace in Porbander, India. Boyles is an acolyte of the “Freeconomy” movement, a method of living that, according to the group, “allows people to make the transition from a money based communityless (sic) society to more of a community based moneyless society.” In other words, he’s a middle class beggar.

Traduction:

Mark Boyles, un hippie de 28 ans, a décidé de démontrer son mépris du monde moderne, du matérialisme et d’un paquet d’autres choses merveilleuses en marchant jusqu’au lieu de naissance de Ghandi, la ville de Porbander, en Inde. Boyles est un acolyte du mouvement de la “freeconomy”, un mode de vie qui, selon le groupe, permet de faire la transition d’une société basée sur un système monétaire non-communautaire vers une société basée sur un système communautaire non-monétaire. Autrement dit, un quêteux de classe-moyenne.

Heh.

Je comprend l’idée sur laquelle Louis essayait de pousser avec sa “bombe”… Mais l’exemple de ce mec n’était pas très bon. La France est pleine d’Anglais qui y vivent sans jamais apprendre le français. Le gars a pas frappé un mur parce que les Français se sont tenu debout pour leur langue, mais simplement parce que le gars avait pas d’allure.

Parlant de pensée économique libertarienne et de considérations communautaires… Je me suis tapé ce diavlogue ce matin, alors que j’attendais le retour en ligne de mes sites. Une discussion en profondeur entre Will Wilkinson, un de ces jeunes libertariens qui m’impressionne et Stephen Marglin, un “économiste dissident” à Harvard et auteur du livre The Dismal Science qui prone une réforme de la pensée économique en fonction de permettre un ralentissement de la logique de marché (dans les sociétés “riches”) au nom d’un renforcissement de la communauté… ça peut sonner comme du délire de gauche, mais le bonhomme a produit un ouvrage sérieux qui pose des questions pertinentes.

Blogginheads.tv: Des stéroïdes pour les neuronnes.


Billets similaires

2008/03/03 19:48

Le dernier espoir de la droite

Garder Clinton en vie: Why We Want to Keep Hillary Alive

Hillary Screwed

Obama leur fait vraiment peur, n’est-ce pas

c/c au Dish


Billets similaires

2008/03/03 16:51

Stéphane Dion attend “l’effet Obama”

Et dire qu’à ses débuts (comme chef des libéraux), je le croyais sincèrement capable de grandes choses… où du moins qu’il ferait un adversaire de taille à Harper… Deux cérébraux… Policy wonk v. policy wonk… et tout ça. (Quoi qu’on pense de ses positions, je soutiens que Stéphane Dion a été l’adversaire le plus efficace de la souveraineté que ce mouvement ait connu… surtout sur le plan idéologique)

Mais là… c’est pathétique.

Lorsqu’on est dans le délire…

On évoque le ridicule…

Mais au niveau humain, le fond de la tragédie…

Le trou est rendu tellement creux… qu’on ne voit plus l’homme.

Mais si on tend l’oreille… on l’entend encore creuser.

Et répéter:

“Je vais y arriver!”

Pauvre Stéphane.

L’extrait entier de l’entrevue Facal Marissal est ici.


Billets similaires

2008/03/03 15:42

124 000 roses rouges…

C’est le gars qui fabrique les vases qui va être content.

Riad Soussi-Gagnon » Un mari avare condamné à acheter 124 000 roses rouges


Billets similaires

2008/03/03 13:57

Difficultés techniques

Le Petit Émerillon était hors ligne depuis 9h ce matin.

Et le voilà de retour… en partie.

Certaines difficultés techniques persistent… plusieurs images et liens médias sont non fonctionnels… mais le tout devrait se rétablir sous peu (24 heures max, mais on espère plus tôt)

Désolé des inconvénients.


Billets similaires

2008/03/03 02:39

Repos

Il est tard, Le Petit Émerillon cogite présentement sur la façon de répondre à ceci:

Quelques jours de repos | Un homme en colère

Pour l’instant, je note que des excuses ont été offertes.

Elles sont acceptées.

Pour le reste, je vais me coucher.

Bonne nuit.


Billets similaires