Archives du 9 February 2008

2008/02/09 23:46

Tour du chapeau

Il y avait trois états en jeu aujourd’hui. Le Washington (78 délégués), le Nebraska (24 délégués) et cet echo d’un ancien pôle de la nation fracophone d’Amérique, la Louisiane (56 délégués).

Obama a tout raflé, un tour du du chapeau! En fait, si on veut être précis, on doit ajouter les U.S. Virgin Islands (3 délégués) qui a aussi été gagné par Obama.

Il y avait donc 161 délégués en jeu aujourd’hui. Comme d’habitude, nous ne connaitrons pas de décompte final des délégués avant demain, mais voici les résultats généraux:


Je n’ai pas de chiffres pour les Virgin Islands mais les médias l’ont déclaré pour Obama, la question est de savoir s’il obtiendra les trois délégués ou seulement deux. [Ajout: Il les a eu les trois! Est-ce que ça fait deux tours du chapeau?]

Quoi qu’on vous dise, il n’y a qu’un chiffre qui compte en ce moment dans toute cette histoire: Le décompte des délégués commis. Le reste n’est que spectacle. (Et quel spectacle!)

Ce matin le décompte en était à 861 pour Obama et 855 pour Clinton.

Chuck Todd, qui est pas pire dans ce genre de truc, nous dis que le décompte final ce soir fera passer l’avance d’obama de 6 à environs 60.

Avantage: Obama

Je reviendrai sur les républicains. Huck a planté McCain au Kansas, et à presque minuit, le Washington et la Louisiane sont encore trop serrés… pauvre McCain.


Billets similaires

2008/02/09 22:31

John McCain: Mythes et réalité

Tout ce qu’il faut savoir sur le candidat Républicain

…et pourquoi il fait peur aux libertariens.

Je vous en ai déjà glissé un apperçu ici.

Il s’agit d’une conversation entre Will Wilkinson du très libertarien Cato Institute et Matt Welsh, rédacteur en chef du très libertarien Reason Magazine. Ce second est aussi une somité au sujet de McCain et l’auteur du livre McCain: Myth of a Maverick.

Ça dure une heure, mais c’est fascinant et divertissant [Pfff... En tous cas, pour des nerds comme moi] et à la fin, vous saurez décoder le John McCain que les journalistes nous présentent.


Billets similaires

2008/02/09 20:02

Obamaphilie

Le chroniqueur du Los Angeles Times (et guidoune médiatique) Joel Stein nous fait part, dans un papier délicieux, de sa gêne profonde à ressentir ce qu’il ressent pour Obama. Après avoir longuement élaboré sur le fait qu’il est tombé sous le charme (“I want the man to hope all over me.”), il nous explique:

Still, I can’t help but feel incredibly embarrassed about my feelings. In the “Yes We Can” music video that will.i.am made of Obama’s Jan. 8 speech, I spotted Eric Christian Olsen, a very smart actor I know. (His line is “Yes we can.”) I called to see if he had gone all bobby-soxer for Obama, or if he was just shrewdly taking a part in a project that upped his Q rating.

Turns out Olsen not only contributed money, he volunteered in Iowa and California and made hundreds of calls. He also sent out a mass e-mail to his friends that contained these lines: “Nothing is more fundamentally powerful than how I felt when I met him. I stood, my hand embraced in his, and … I felt something … something that I can only describe as an overpowering sense of Hope.” That’s the gayest e-mail I’ve ever read, and I get notes from guys who’ve seen me on E!

Heh.


Billets similaires

2008/02/09 17:13

Huckabee prend le Kansas

Il y a quelques concours dans de petits états aujourd’hui. Entre autres, le Kansas qui tenait des caucus rébublicains. (Les démocrates l’on fait mardi dernier)

Nous connaissons maintenant le résultat, et Huckabee a gagné par une bonne marge.

Pauvre McCain… la greffe prend mal.


Billets similaires

2008/02/09 16:56

L’art de dire n’importe quoi 2

Il me semble que quand on se prétend journaliste ou commentateur professionnel. On est sensé faire un petit effort pour rapporter les faits tels qu’ils sont au lieu de remplir les trous avec les fantasmes de son esprit. …Même dans son blogue.

Le journaliste de MSNBC qui a fait la bourde en question a été suspendu. Il n’a pas “perdu son emploi” comme le prétends, sans vérifier, M. Martineau.


Billets similaires

2008/02/09 16:16

MSNBC se met dans la m… avec les Clinton

Ah non.

Mon réseau d’infos politiques préféré s’est mis dans la m… jeudi soir dernier, peu après 18h00, lorsque David Shuster (pauvre David) commenta une histoire sur le rôle de Chelsea Clinton dans la campagne de sa mère en posant la question de la façon suivante:

“…but doesn’t it seem like Chelsea’s sort of being pimped out in some weird sort of way?”

Ai-je besoin de traduire?

J’avoue que j’écoutais (d’une oreille distraite) MSNBC en direct au moment où c’est arrivé et qu’en ce qui me concerne, je n’ai pas bronché. Ça ne m’est pas passé par l’esprit une seule seconde que je venais d’entendre quelque chose d’inacceptable ou controversé. Rien de plus qu’une façon imagée de poser une question tout-à-fait légitime. (Vidéo ici)

Ce n’est que le lendemain soir à minuit, après avoir passé la journée à ne pas porter attention aux nouvelles, que je décide de me taper la reprise de Countdown, question de savoir ce que j’ai manqué, et que je tombe sur ceci:

Maintenant, j’apprend que la campagne Clinton menace de boycotter le réseau MSNBC. (et même peut-être NBC News au complet!)

Glp! J’espère que ça va se résorber… je ne veux pas être obligé de me tourner vers CNN (beurk!) pour entendre le spin des têtes parlantes clintoniennes!

Mais surtout, pauvre David… il est vraiment le bouc émissaire dans cette histoire. Malgré son explication du lendemain matin et ses excuses officielles 24 heures après l’incident, la campagne Clinton n’a pas laché prise et il fut “suspendu de ses fonction” peu après avoir livré ses excuses en ondes.

Le problème est que David Shuster est sensé faire parti du coté “journalistes sérieux” de l’équipe de MSNBC. C’est ce qui permet aux Clinton (aux Clintons?) de s’en prendre au réseau en entier. Sauf qu’au moment de poser la question, il remplaçait l’animateur Tucker Carslon à l’émission qui porte son nom. Tucker est un chroniqueur coloré, reconnu pour son style irrévérencieux et ses opinions faisant nettement dans la droite libertarienne. Si Tucker avait été présent, il est fort probable qu’il aurait posé la question de la même façon (je parie d’ailleurs que la question était scripté par son équipe), sauf que venant de lui ça aurait tout simplement passé dans le beurre.

À tout le moins, la controverse aurait été les Clinton contre Tucker Carlson et non les Clinton contre MSNBC… et Tucker sait se défendre. Sauf que là, il reste silencieux et laisse son collègue Shuster avec le balon.

Pauvre David… il s’est jeté sur son épée au nom de l’équipe… en espérant que tout ça soit vite oublié.


Billets similaires

2008/02/09 13:32

Nez à nez… mais quel nez!

Pour ceux qui s’inquiète de l’effet d’une longue guerre de tranchée entre Clinton et Obama sur l’unité du parti Démocrate cet automne (et j’en suis), voici une statistique qui devrait rassurer:


Mais ça montre aussi à quel point le choix est déchirant pour l’âme d’un Démocrate.

Contrairement à la règle générale (et à la situation actuelle du Grand Ole Party), les Démocrates se retrouvent devant un choix qui n’arrive pas souvent en démocratie: Un choix entre deux candidats qu’on aime.

Avantage: Euh… les Démocrates?


Billets similaires

2008/02/09 12:33

Huckabee à la CPAC

Après vous avoir livré Romney et McCain devant la CPAC, Je me suis dis que tant qu’à faire, aussi bien vous livrer la présentation de Huckabee qui prononçait son discours, dans lequel il jure de continuer la course, devant la conférence conservatrice ce matin.

Le contraste avec McCain, au niveau de l’accueil de la foule, est palpable.

C’est un discours de 30 minutes, mais il donne une excellente idée de l’état actuel du conservatisme américain; un mouvement épuisé qui a fait son temps… et qui n’a plus rien à voir avec le conservatisme de mon maître à bloguer, Andrew Sullivan, dont je me réclame en partie.

Ceux qui croient encore que ce qui est exprimé dans ce discours représente le mainstream de l’Amérique ont acheté la propagande de ce mouvement dont l’influence n’est vraiment plus ce qu’elle était.

Huckabee speaks at CPAC (1 of 2)

La seconde moitié du discours est ici.

Au cours des prochaines semaines, la chose à observer sera de voir si un mouvement anti-McCain cohérent s’organise afin de lui faire subir une cuisante défaite dans au moins un état. (Ça se discute déjà) Et surtout, il sera interessant de voir comment Huckabee surfe sur cette vague sans complètement ruiner ses chance de se faire nommer candidat à la vice-présidence.


Billets similaires