Archives du mois de December 2007

2007/12/25 20:46

God Save the Queen

Le 50e message télévisé de Noël de notre Souveraine:

YouTube - THE QUEEN - 2007 CHRISTMAS MESSAGE


Billets similaires

2007/12/25 14:23

R.I.P. Oscar Peterson (and Merry Christmas to All)

Un grand montréalais et géant du jazz nous quitte à l’âge de 83 ans.

[TODO: Fix media player]
Santa Claus is Coming to Town - Oscar Peterson.wma

Internationally renowned, Canadian jazz pianist Oscar Peterson has entertained the world with his mastery and prowess over the piano for over 40 years. Born in a limestone house on Montreal’s Delisle Street on August 15, 1925, he was the fourth of five children to his parents, Daniel and Kathleen. All of the Peterson children (Fred, Daisy, Charles, Oscar and May) were introduced to music in a good way before any of them can remember. Their father, a porter with Canadian Pacific Railways who learned to play piano on his own while in the merchant marine, taught his children all he could until they achieved a certain proficiency. It was at this point, during his high school years, that Oscar came to study with an accomplished classical pianist, Hungarian Paul de Marky, who taught Oscar “technique and speedy fingers”. He also helped Oscar come to believe that he had something special to give to the music world.


Plus d’info sur OscarPeterson.com

Ou encore ici, en français:

Pendant les soixante dernières années, Oscar Peterson a été l’un des plus grands artistes de jazz du Canada. Pianiste fort accompli à la technique bien rodée et au talent artistique pénétrant, il a atteint une renommée internationale en tant que soliste, membre de groupes musicaux et accompagnateur. Surtout connu grâce à son travail au sein de trios qu’il a dirigés au fil des ans, il a également été l’accompagnateur de grands noms du jazz tels que Ella Fitzgerald, Stan Getz, Dizzy Gillespie et Billie Holiday et il s’est nettement démarqué en tant qu’artiste soliste.

Un autre géant passe au panthéon.


Billets similaires

2007/12/21 13:58

Chômage

Le bout du rouleau…

Fini.

La compagnie pour laquelle je travaille agonise…

Elle ne peut plus me payer… elle ne peut même plus me garantir ce qu’elle me doit déjà. C’est fini. Mise-à-pied “temporaire”. Heh, et l’ironie du fait que tout ça se passe à ce moment-ci de l’année n’échappe à personne. [Christmas is going to be a Bob Cratchit affair for me this year...]

C’est la fin d’une époque pour moi. Onze années consécutives sans assistance gouvernementale quelconque. Et que de chemin parcouru!…

Il y a 12 ans, je vivais de l’assistance sociale. Un jeune homme sans perspectives, ayant abandonné toute prétention de la carrière d’acteur dont il avait rêvé et dans laquelle il s’était brievement investi. Le mieux que je trouvais, pour gagner ma vie, était de faire des appels pour les maisons de sondage. Boulot précaire et crève-faim s’il en est un.

Puis est arrivé l’économie du savoir.

Grâce à toutes sortes de concours de circonstances, certains dûrement arrachés, d’autres relevant de la chance la plus improbable (je crois que c’est ce qu’on appelle la vie)… la venue de l’économie du savoir a permi à un p’tit smatte sans diplôme comme moi de s’enseigner à maitriser cette nouvelle technologie et à se hisser, au fil des opportunités, du rang des 20% les plus pauvres de notre société à celui des 20% les plus riches. [Sautez pas au plafond. Le bas de la tranche du premier 20%, c'est pas rien, j'avoue, mais c'est pas la fin du monde non-plus... Dubuc a raison de dire que le Québec pourrait et devrait faire mieux.]

Et que d’aventures à naviguer ce nouveau monde!… je me souviens, à l’époque de la bulle “DotCom”… il y avait tant d’argent! …tant d’argent!… tant d’opportunités… J’ai pu voir et vivre le capitalisme sous tous ses angles, du “start-up” aux hautes sphères corporatives …mon chemin m’a même brièvemment ammené à travailler pour Michèle Courchesne, alors qu’elle était VP Marketing chez Cognicase, une “grosse” boîte informatique de l’époque, depuis avalée par CGI.

Tout ça pour aboutir, il y a environs 5 ans, dans une situation de rêve. Un boulot dans une petite boîte de recherche ayant une idée révolutionnaire repoussant les frontières de la science informatique… le genre d’idée qui (si elle fonctionne) va changer le monde mais qui demande toujours davantage de recherche et développement (donc de financement) pour mener à terme… C’est là où, pour la première fois, on me paye entièrement non seulement pour mon expertise en bases de données, mais surtout (et c’est important pour moi, n’ayant aucun diplome) pour mes connaissances en tant que programmeur. Pour eux, le fait que j’ai appris par moi-même est un plus! C’est depuis ce temps là que je me dis informaticien.

Mais voilà, c’est fini.

Le dollar américain qui fait tourner mon industrie ne vaut plus grand chose. [Truth is, a good part of my personal revenue for the last 5 years was (indirectly) coming from U.S. taxpayers] Et l’économie qu’il représente, après 7 ans de la folie Bush, tourne maintenant à sec. Pouf! Crack! Il n’y a plus d’argent!

Les cours d’eau vitaux à l’écosystème capitaliste dans lequel les petites entitées comme nous survivent sont maintenant à sec… et les plus vulnérables commencent à tomber. Ce n’est pas fini…

Je ne me plaint pas. Bien que je sois en deuil de ma “situation de rêve” (qui de toute façon, n’en était plus vraiment une depuis déjà 6 mois), je regarde en arrière et je ne peut qu’être émerveillé et me dire: “Woo-wee! What a ride!!!”.

Vive le capitalisme!

On me dit que le marché place encore beaucoup de valeur sur mes connaissances, mon expertise et mon expérience… j’ai bien hâte de voir.

De toute façon, ce n’est pas ça qui est important:






Billets similaires

2007/12/17 20:28

In the future everyone will be world-famous for 15 minutes (part 1)

Le Gunécologiste:






Billets similaires

2007/12/14 14:05

Le sens de la répartie

J’aime beaucoup Barack Obama. Mais je dois avouer que depuis le début de cette course, il ne m’impressionnnait pas souvent. Il nous promettait “une autre façon de faire de la politique”, une façon moins négative. Sauf qu’en tant qu’amateur de longue date du jeu politique, je me demandais si cet homme était capable de “go for the jugular” (viser la gorge de ses adversaires). C’est bien beau de dire qu’on veut mettre l’accent sur l’espoir, mais malgré tout, la politique est aussi un sport de contact. Il faut savoir quand “fesser” sur l’adversaire. (Jean Chrétien est un bon exemple d’un politicien qui avait ce “killer instinct” et savait s’en servir)

Hier, lors du dernier débat avant les “caucuses” de l’Iowa, il a finalement sauté sur une opportunité et nous a livré un moment qui entrera certainement dans les annales des grand moments de débats télévisés. Attendez vous à le revoir, avec les extraits du genre Reagan qui dit à Carter: “There you go again Mr President” …ou encore Lloyd Bensen qui dit à Dan Quayle après qu’il se soit comparé à un jeune JFK: “I knew Jack Kennedy, I worked closely with Jack Kennedy. Mr Vice-President, you’re no Jack Kennedy”

Lors du débat d’hier, la modératrice demande à Obama comment il peut représenter le changement alors que son organisation compte tant d’anciens conseillers de Bill Clinton en affaires étrangères.

Regardez la suite:

Beautiful! En fait, c’est Hillary qui lui a tendu la perche… mais je suis si content qu’il l’ait saisie.


Billets similaires

2007/12/13 23:50

Un noël accommodant

Feliz Navidad todo el mundo!

YouTube - Noël accommodant


Billets similaires

2007/12/13 10:21

Mon intellectuelle américaine préférée

Trop à droite pour la gauche, trop à gauche pour la droite, trop radicale pour le centre (My kind of thinker!), Camille Paglia, nous livre son survol mensuel de l’actualité politique et culturelle américaine. Délicieux, comme toujours.

Si vous ne lisez qu’une chronique américaine par mois, je vous conseille Paglia.

Intro:

Is there a lamer duck than George W. Bush? Bumbling and fumbling even more than usual in his inability to finesse the embarrassing release of an intelligence report on Iran’s stand-down of its nuclear program four years ago, Bush has seemed moody and unnerved by his marginalization in the news, which is swamped by sharp primary skirmishes in both parties.

With Vice President Dick Cheney, our Styrofoam iron chancellor, having been rushed to the hospital the prior week for yet another heart scare, the U.S. government seemed to have an ominous vacuum at the top. But America’s enemies shouldn’t relax: Nothing is more dangerous than the reflexive lashing out of a regime in decline. Iran is still a mighty big target for an inept administration desperate for a legacy. Never mind the innocent Iranian civilians who will be slaughtered in a “surgical” aerial bombardment. Nameless, faceless, they don’t matter in the White House craps game of high-stakes Mideast strategy.

Continuez la lecture.


Billets similaires

2007/12/12 11:38

C’est pas avec des trucs comme ça que je suis près de me réconcilier à l’Église

B.16 déclare l’avortement et l’homosexualité des obstacles à la paix dans le monde.

[soupir] Non, vraiment, là, c’est trop.

Les détails sont ici: Religion News: Pope Says Abortion, Gay Marriage Are ‘Obstacles’ to World Peace

Votre Sainteté, c’aurait été plus sain pour vous d’aimer un homme en chair et en os plutôt que diriger vos tendences inavouées vers le Christ.


Billets similaires

2007/12/12 11:04

Complètement brûlé

C’est l’état de la crédibilité de l’administration américaine actuelle… à tel point qu’il ne peuvent même plus faire quelque chose de bien.

Tom Friedman, dans sa chronique du New York Times d’aujourd’hui:

Some things are true even if George Bush believes them, but good luck getting anyone to buy that anymore.

Il ne faudrait pas trop que le président se mette à avancer des bonnes idées dans l’année qu’il lui reste, ce serait la meilleure façon de les discréditer.


Billets similaires

2007/12/11 23:59

Bouchard-Taylor: Témoignage personnel de Jean Dorion

Je lui ai déjà levé mon chapeau hier, après avoir vu le reportage de RDI sur son témoignage.

Je me suis ensuite tapé la rediffusion intégrale de la journée à Vox (télé-communautaire) pendant la nuit pour attraper sa présentation.

Le témoignage personnel qu’il a livré après la présentation du mémoire de la SSJB est mon troisième et plus grand coup de coeur de tout ce que j’ai vu à cette commission.

Merci M. Dorion. Pour faire echo à M. Bouchard, ce type de témoignage vaut bien des expertises. Et le débat en cours a besoin de beaucoup plus de témoignages de ce genre.

La présentation du mémoire est ici.


Billets similaires

2007/12/11 09:21

Dany Laferrière: nationalisme et identité

Selon Dany Laferrière, de retour de Haïti, les Haïtiens suivent attentivement notre débat sur les accommodements et sont plus sympathiques à la “majorité québécoise” qu’à leurs propres ressortissants…

Toujours fascinant ce Dany.

Je me réclame davantage de l’oiseau que de l’hippopotame.


Billets similaires

2007/12/10 22:11

Coup de chapeau: La SSJB à Bouchard-Taylor

Titre du fil de presse: La SSJB déplore le sensationnalisme, propre à alimenter l’islamophobie.

J’avoue être très agréablement surpris par ce que je viens d’entendre au Téléjournal de RDI sur la présentation du mémoire de la Société Saint-Jean-Baptiste par son président Jean Dorion qui a aussi livré un témoignage très personnel et émotif (larme à l’oeil) où il avoue avoir eu de grands sentiments de méfiance envers les musulmans qu’il regrette aujourd’hui… Il a ensuite défendu le droit des femmes musulmanes à porter le hidjab.

Je lui lève mon chapeau.

Mais le résumé du mémoire ici m’impressionne aussi, je ne m’attendais vraiment pas à entendre tant d’échos de mes positons dans celles de la SSJB.

Sans pour autant — loin de là — endosser chacune des causes qu’a défendues le juriste Julius Grey, nous partageons sa conviction que, sur dix personnes qui demandent aujourd’hui un accommodement, neuf auront des enfants qui diront un jour : Je n’ai plus besoin d’accommodements pour vivre au Québec. Faisons confiance au temps et aux échanges que la tolérance facilitera. Tout comme les Québécois ont beaucoup changé et changeront encore, les descendants d’immigrants changeront eux aussi.


Billets similaires

2007/12/10 13:56

Quand les philosophes s’attaquent

Pour les intellos:

Read the rest of this entry »


Billets similaires

2007/12/10 12:43

Pensée du jour: N’oubliez pas l’écran solaire

Le texte est ici.


Billets similaires

2007/12/07 14:31

Changement de cap… ou note concernant la présence de l’anglais dans ce blogue

Je m’apperçois que je commence à publier de plus en plus de liens vers des trucs anglophones… Et cela trahit quelque peu la « mission » originale que j’ai voulu donner à ce blogue. Je suis surtout sensible au fait que cela cadre mal aux yeux de certains avec l’image de promotion et de valorisation du français en Amérique que se donne Le Petit Émerillon.

Il faut comprendre que je suis 100% francophone, mais je suis aussi 99,7% anglophone.

J’ai ouvert ce blogue, il y a plus de trois mois, en grande partie parce qu’après m’être amusé à exposer sur Internet la partie anglophone de mon esprit pendant un bon moment, mon coté francophone commencait à s’agiter de plus en plus… Il avait lui aussi plein de choses à dire (surtout avec les récents changements de paradygmes au niveau de la politique canadienne et québécoise) et il n’avait pas envie de les dire en anglais… surtout que la minuscule quantité de lecteurs qui visitait mon site (surtout des filles, rencontrées sur MySpace, du Canada, des U.S.A. et d’ailleurs qui aimaient ce que j’avais à dire sur les femmes… et moi de répondre à la demande) n’avait ni le contexte pour comprendre ce que j’avais à dire là-dessus, ni l’intérêt.

J’ai donc démarré ce blogue au départ avec l’intention de le réserver exclusivement à mes “réflexions sur l’état de cette nation francophone d’Amérique à laquelle j’appartiens” tout en continuant à déverser le reste de mon esprit dans mon blogue anglophone… Mais, vous savez, moi et la discipline personnelle… Pfff.

Trois mois plus tard, je me retrouve à administer un blogue francophone qui est lu et où participent une variété de gens aux idées diverses qui provoquent et stimulent ma réflexion et je suis complètement accro. (Je dois d’ailleurs me questionner sur le montant croissant de temps que cette activité est en train de me bouffer… A guy’s also gotta have a life at some point!)

Pendant ce temps, mon site anglophone amasse la poussière et le coté anglophone de mon esprit cherche des échapatoirs.

J’ai donc décidé d’officialiser un léger changement de cap pour Le Petit Émerillon. Disons qu’en plus de sa mission principale de promouvoir une identité francophone nord-américaine forte et de se pencher sur les débats de la société francophone, il se donne une sous-mission… Celle d’ouvrir aussi une fenêtre donnant dans l’univers anglophone qui nous entoure… un univers qu’il faut aussi apprendre à apprivoiser si nous voulons y tailler notre place habilement.

Je ne me gênerai donc plus pour vous parler de politique américaine et mettre des liens vers du matériel anglophone portant sur les aspects qui m’intéressent de la pensée anglo-saxonne mondiale (lire, surtout américaine) et son évolution.

[Note: Plus de profondeur sur ce "changement de cap" dans le prochain billet: Pourquoi "Le Petit Émerillon". J'ai décidé de morceller... ]


Billets similaires

2007/12/06 21:05

J’insiste

J’ai écrit plusieurs choses que je réservais pour cet espace-ci dans les commentaires d’un billet de Renart sur UHEC.

C’est parfois un peu tout croche… et certains points continueront d’être répétés (de façon plus éloquente, j’espère) ici dans des billets à venir (un jour)…

Mais plusieurs de mes idées sur l’avenir du français et sur le sempiternel débat sur la souveraineté s’y trouvent.

Allez y faire un tour.


Billets similaires

2007/12/05 16:32

Les coups bas d’Hillary

La campagne d’Hillary Clinton commence à faire dans la grosse marde sale contre Barack Obama qui continue à prendre du poil de la bête en Iowa.

C’est un blogueur qui fait éclater le scandale:

Over the past week or so, I have received two of the most hateful hit pieces on Obama parroting right wing talking points. One was forwarded to me from a Clinton county chair. The other was from a person who claimed to be a former Obama supporter, but a little work with Google revealed she had been posting pro-Clinton comments for several months on websites covering the campaign.
They both repeat the Obama/Osama crap, andand the “madrassa” charges. And there is the conclusion that Obama is a mole whose intention is to make a Muslim revolution in the US.

Blogosphère 1, Organisations corrompues 0.


Billets similaires

2007/12/05 14:18

La santé du français

…se porte plutôt bien, merci, selon ces deux auteurs en entrevue à Bazzo.tv il y a peu de temps:

YouTube - Bazzo.tv : La grande aventure de la langue française

La discussion se poursuit chez UHEC.


Billets similaires

2007/12/05 09:46

Do the Tabarnak

Et vous?… Savez vous sur quel pied danser?

YouTube - UNE NOUVELLE DANSE : LE TABARNAK


Billets similaires

2007/12/04 22:00

Only in America

Ce plat pays qui est le leur:

YouTube - The View on evolution and a flat Earth


Billets similaires