2007/11/12

L’art du discours politique

Des nouvelles de l’autre coté de mon cerveau…

Il y a une vieille tradition en politique américaine, du coté Démocrate, de tenir un souper bénéfice annuel à travers le pays afin d’amasser des fonds pour les associations locales du Parti Démocrate. On nomme cette journée (tenu à une date plus ou moins arbitraire à chaque année) Jefferson-Jackson Day En l’honneur de deux grands présidents démocrates de l’aube de la république, Andrew Jackson et Thomas Jefferson.

Mais une fois tous les quatre ans, en Iowa, quelque temps avant les Iowa Caucuses, l’étrange processus démocratique par lequel l’état, avant tous les autres, choisi lequel des candidats à la presidence il appuiera, le souper bénéfice de la capitale, Des Moines, est un gigantesque évenement qui réunit tous les candidats démocrates qui doivent tour à tour faire un discours.

L’évenenement réunissant 9000 personnes se tenait samedi dernier et depuis, tout le monde ne cesse de parler du discours de Barack Obama qui, semble-t-il, a volé la soirée.

À date, le candidat (mon favori) décevait lors des débats… pendant que Hillary Clinton impressionait sérieusement. Et jusqu’au dernier débat, où elle s’en est plutôt mal tirée, le narratif médiatique ambiant était que sa place comme candidate à la présidence était assurée. Chose qui se vérifiait dans les sondages.

Mais depuis le dernier débat, Mme Clinton semble perdre du terrain au profit d’Obama en Iowa et au New Hampshire, les deux premiers états à se prononcer dans le processus et donc traditionellement les plus importants.

La campagne de M. Obama, qui jusqu’à récemment trainait de la patte derrière Mme Clinton, n’ont cesse de dire que cette course est comme un marathon et que leur candidat conserve ses forces…

Je crois qu’il vient de se lancer dans un sérieux sprint.

M. Obama, recrue plutôt inconnue lorsqu’il donna ce discours si mémorable au congrès d’investiture de John Kerry en 2004, fut depuis entrevu comme un candidat potentiel sur la force de ce seul discours et du message incarné par celui qui l’a livré.

Samedi soir, il a rappelé à ses partisans (et à tout le monde, je crois) ce qu’ils ont vu en lui:



YouTube - Barack Obama’s Speech at the Jefferson Jackson Dinner

Quel discours! Il me semble que ma génération n’a pas encore connu de politicien aussi inspirant… je croyais que c’était quelque chose d’une autre époque… Décidément, M. Obama est taillé pour les grandes foules.

En souhaitant qu’il sache exploiter ce nouveau momentum.


Billets semblables

108

Un commentaire sur “L’art du discours politique”


  1. Louis-Joseph Benoit dit:

    Inspirant… Je ne sais pas si Obama as des appuis assez solides pour faire ce qu’il veut faire (un peu comme Boisclair au PQ), je ne sais pas si ce discours sera entendu par les américains, je ne sais pas non plus si le monde entend ce discours mais je sais que moi je l’ai entendu et comme d’autres de notre époque j’en serai marqué toute ma vie.

    Merci Alain.

Dites ce que vous pensez: