2007/10/17

Suis-je « de droite? »

J’avoue que depuis que l’intrépide Capitaine Virgil a dit qu’il ne me croyais pas lorsque je dis que je suis « de droite, » (en fait, je ne crois pas que j’aie déjà dis ça comme ça, j’essaie toujours de nuancer) cela m’a un peu piqué et me pousse à vouloir polir mes « épaulettes » de droite afin qu’elles paraissent mieux.

Comme cela transparait dans le commentaire que je lui ai laissé.

Citation: [Est-ce prétentieux de se citer soi-même?]

Bien qu’élevé par des hippies granos [et] pionniers du genre, moi, à la fin des années 80, j’étais partisan et admirateur (je suis toujours admirateur) de Reagan, Bush (père), Thatcher, Mulroney et Bourassa… et j’étais branché sur un certain courant idéologique américain libertarien[, capitaliste] et vaguement anticlérical dont le meilleur représentant auquel je peux penser est l’économiste Milton Friedman. J’ai beaucoup cheminé depuis, je suis aujourd’hui plus partisan d’une certaine approche conservatrice que j’entends définir plus en détail au fil du temps, mais ces idéologies de droite demeurent mon point de départ.

Je parle souvent d’un cheminement conservateur… où d’une approche conservatrice… mais je n’explique pas souvent ce que je veux dire par là.

Avant de commencer à en parler plus en détail… chose que je ferai très, très sporadiquement au fil du temps, je vous livre deux des références principales qui sous-tendent ma pensée à ce niveau. (Ce sont loin d’êtres les seules)

Tout d’abord, si je me réclame d’une tendance conservatrice, c’est celle du conservatisme burkeien. Edmund Burke (entrée beaucoup plus détaillée en Anglais) est un homme politique et philosophe irlandais du 18e siècle, à l’époque des révolutions américaines et française et est souvent considéré comme le père du conservatisme anglo-américain.

Voici une citation de lui que j’ai trouvée sur wikipé français:

Les bonnes manières sont plus importantes que les lois et c’est d’elles que les lois dépendent en grande partie

…Je ne peux m’empêcher de penser à une petite conversation que j’ai eue récemment sur UHEC.

Voici aussi deux billets d’Andrew Sullivan (encore une fois en Anglais, désolé) qui donnent une idée de la saveur de sa pensée, ici et ici.

Parlant de M. Sullivan, il est justement la deuxième (mais surtout la plus importante) source de ma pensée conservatrice.

Voici comment il est décrit (au moment où j’écris) dans wikipé anglais:

Sullivan is known for his unusual personal-political identity (HIV-positive, gay, self-described conservative often at odds with other conservatives, practising Roman Catholic, and a non-U.S. citizen who focuses on American political life).

Son livre The Conservative Soul: How We Lost It and How to Get It Back est autant une élaboration de sa philosophie conservatrice qu’une attaque dévastatrice contre l’administration Bush qu’il accuse d’avoir trahi les principes même du conservatisme et d’en avoir sali le nom. Je le recommande fortement pour quiconque veut comprendre autant la critique de droite de l’administration présente que la sagesse qui sous-tend certains aspects de la pensée conservatrice nord-américaine incluant celle sur laquelle est fondée le parti de Stephen Harper.

Il est justement sorti en format poche hier dans les librairies anglophones, (pure coïncidence, je viens de m’en apercevoir en visitant son site pour les fins de ce billet) c’est pas cher les livre anglais en format poche.

Je vous recommande aussi son blogue.

En plus d’être un (parmi plusieurs) de mes maîtres-à-penser, M. Sullivan est, comme je l’ai déjà dit, mon principal maître-à-bloguer.


Billets semblables

64

9 commentaires sur “Suis-je « de droite? »”


  1. La plume souverainiste dit:

    Beaucoup d’hyperliens dans ce billet et de références (que j’aimerais bien consulter, mais ce serait trop long).

    Enfin, qu’en est-il de toi ? Je n’arrive toujours pas à saisir…

    Il est vrai qu’il importe de faire dans la nuance, mais les propos dans ce billet, à défaut d’être personnels (sinon le très bref extrait au sujet du milieu dans lequel tu as grandi), me paraissent purement échapatoires et ne permettent donc pas, à mon avis, de mieux comprendre tes positions.

    Ce style d’écriture me fait penser à John Parisella qui, chaque fois qu’il est interpellé en tant qu’analyste politique, n’analyse en fait rien et ne remâche que ce que les autres ont dit.

    Plutôt facile, ça évite de se mouiller, un peu à la manière de ta présentation sur la barre latérale de ton blogue… ;)

    Enfin bref, je doute aussi que tu sois de droite.


  2. Alain B. dit:

    Oh vous me piquez, La Plume. Je ne connais pas “le style” de John Parisella autre que comme analyste de la scène politique américaine occasionnel à Bazzo et, en tant qu’auditeur informé de cette scène particulière, je l’ai toujours trouvé exécrable dans ce rôle. En effet, ces analyses sont insipides et ne nous disent rien.

    Si on a de la misère à me croire de droite, c’est parce que je ne le suis pas… du moins pas vraiment. Je ne crois pas, d’ailleurs, avoir jamais affirmé catégoriquement que je l’étais… J’ai tout au plus dis que j’avais certaine idées dites de droite.

    Pour ce qui en est de moi, mon cheminenement et mon approche, j’en ai dit plus dans le commentaire que j’ai laissé à Capitaine Virgil, c’est pourquoi j’y réfère en commençant.

    Ce billet ne se voulait pas une argumentation, ni une explication complète de mes positions. Çomme je l’ai dit dans un billet précédent, La vie m’occupe davantage ces jours-ci et je n’ai pas de temps à mettre à l’écriture de textes clairs (autant que faire ce peut, dans mon cas) et longuements réfléchis. Ce billet n’est qu’un teaser… une piste. Me sentant coupable de ne pas avoir le temps de m’expliquer davantage, j’ai simplement voulu mettre à la disposition de ceux que ça interesse certaines sources et références qui ont grandement influencé ma pensée afin qu’ils puissent exporer danvantage si ça leur chante.

    Ce n’est pas que j’aie peur de me mouiller, c’est que je puise mon eau à plusieurs sources… ici j’ai voulu pointer les gens vers l’une d’elle, c’est tout.


  3. Renart L'éveillé dit:

    Bon teaser, quand même! Je suis patient…


  4. J.H. dit:

    Excellent blogue. C’est un des blogues les plus intéressants que j’ai découvert depuis bien longtemps.

    Débattre d’idées, interroger les appartenances idéologiques, ça fait du bien un peu de sens critique qui diverge de ce qu’on voit habituellement.


  5. Alain B. dit:

    Renart:
    Merci. Il faudra que tu le soit, j’écris très lentement. ;)

    J.H.:
    Merci beaucoup. C’est là un des commentaires les plus encourageants que j’ai eu depuis que j’ai commencé à bloguer. Et venant de toi, un des rares blogueurs affiliés à la droite que je considère nuancé et modéré, je le reçoit comme tout un compliment.

    Au plaisir.


  6. Capitaine Virgil dit:

    Je dirais la chose suivante. Ayant été l’initiateur de tout cela avec ce fameux billet dans lequel je voulais souligner les blogueurs qui font en sorte que je n’abandonne pas, pour l’instant, l’expérience blogosphérique, je tiens à faire la précision suivante.

    En fait, je dirais que cela ne m’importe pas vraiment de savoir dans quelle partie du spectre politique une personne se situe. J’ai moi-même des difficultés à m’identifier avec une catégorie en particulier.

    Peut-être que cela ne transparaît pas dans ce que j’écris ou peut-être que oui dans le fond, mais en fait pour moi la seule distinction importante se retrouve dans quelques qualités essentielles que l’on devrait retrouver chez les personnes qui s’engagent dans un processus de discussion publique.

    En ce sens, je crois que Alain B. les a, je crois aussi que les autres personnes mentionnées dans mon billet les ont aussi. Ces qualités sont essentiellement le respect des personnes et des idées, une honnêteté intellectuelle, une visée de comprendre le message de l’autre et d’essayer d’exprimer clairement sa pensée… (liste non exhaustive)

    Bref, s’il y a quelque chose à retenir dans cette histoire, ce n’est pas que Alain B. soit de droite ou non, mais de reconnaître ses efforts pour favoriser un débat ou une discussion pertinente et constructive.

    Je crois sincèrement que la blogosphère gagnerait énormément si nous étions tous engagés à développer ces quelques qualités essentielles selon moi. Continue Alain B. !


  7. Anonymous dit:

    Burke a eu des intuitions phénoménales (notamment que c’est des bonnes manières que les lois dépendent en grande partie) qui ont été reprises et formalisées par F. Hayek dans sa théorie de l’ordre spontané (elle-même une intuition fulgurante de la théorie moderne de la complexité).

    Très intéressant!

    Arnold S.


  8. Gauche floue - Le Petit Émerillon dit:

    [...] C’est l’essence de ce que j’appelerais mon conservatisme du doute. [...]


  9. Une autre réflexion sur la religion - Le Petit Émerillon dit:

    [...] contemporains au sujet de la religion… et donne un autre apperçu de ce que j’appelle mon conservatisme à moi. J’ai une lecture très différente des religions que la tienne et celle de la plupart de mes [...]

Dites ce que vous pensez: