2007/09/17

Et il n’en resta qu’un…

Jusqu’à maintenant, il n’y avait que deux médias pour lesquels j’étais prêt à défrayer des sous afin d’avoir le privilège d’accéder à la section payante de leur site Internet pour lire leurs meilleurs chroniqueurs.

Le New York Times et Le Devoir.

Maintenant il n’en reste qu’un… car le NYT (re)deviendra bientôt gratuit.

Je sais que Le Devoir n’est pas le NYT, mais combien te temps encore avant qu’il comprenne que, sur Internet, le modèle de l’abonnement payant pour accéder aux meilleures chroniques n’est vraiment pas la meilleure façon, à l’ère de la blogosphère, d’augmenter son lectorat?


Billets semblables

14

Dites ce que vous pensez: